Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un purificateur d'eau révolutionnaire fabriqué avec... des paquets de chips

Publié le par M.Hermassi

Un nouveau dispositif à bas coût mis au point par des étudiants australiens pourrait permettre aux communautés éloignées de Papouasie-Nouvelle-Guinée d’accéder à l’eau potable. Le purificateur léger et facile à monter se compose de matériaux économiques comme des paquets de chips vides.

 

Du contreplaqué, un tube en verre et quelques paquets de chips vides, voici tout ce dont a besoin ce nouveau purificateur d’eau à bas coût. Ce système de traitement révolutionnaire a été imaginé et mis au point par des étudiants en génie mécanique de l’Université d’Adélaïde en Australie. Objectif : offrir à tous la possibilité d’accéder à l’eau potable. Un privilège actuellement inabordable pour des millions de personnes dans le monde. Le projet a été développé en partenariat avec l’organisme ChildFund Australia qui lutte pour la défense des droits des enfants au niveau international. Le but de la mission était de trouver une solution permettant aux communauté éloignées de Papouasie-Nouvelle-Guinée de traiter eux-mêmes leurs sources, de grands réservoirs d’eau de pluie, susceptibles de contenir des bactéries pathogènes E. Coli, et autre agents néfastes pour la santé. Un dispositif économique, léger et facile à monter Pour ce faire, le dispositif de traitement de l’eau devait répondre au conditions suivantes : être à la fois économique, léger et ne nécessiter d’aucune qualification particulière pour le monter. "Notre priorité était de développer un système avec, et pas seulement pour, les utilisateurs finaux" a expliqué dans un communiqué Cristian Birzer, professeur des étudiants en génie mécanique et superviseur du projet. Il revient sur les exigences formulées aux prémices de la mission : "Nous voulions quelque chose où nous pourrions fournir des lignes directrices en termes de conception et laisser les communautés locales construire et installer leurs propres systèmes en utilisant des matériaux facilement disponibles et qui pourraient être facilement entretenus et remplacés". Le nouveau purificateur conçu par les ingénieurs australiens satisfait largement ces attentes. Avec un coût de seulement 67 dollars, soit environ 50 euros, celui-ci est capable en moins d’une demi-heure de réduire la concentration de bactéries jusqu’à des niveaux indécelables. Exploiter les rayons du Soleil Pour réaliser un tel exploit, l’équipe a d’abord commencé par élaborer un système de traitement efficace en utilisant des matériaux de haute qualité. Partant de cette base, il ont ensuite construit une version plus rudimentaire avec des composants beaucoup moins chers. Ils ont alors constaté que la nouvelle version fabriquée à partir de matériaux de déchets et notamment de paquets de chips était tout aussi efficace. Le dispositif final fonctionne en exploitant la lumière du soleil. Pour ce faire, l’eau circule à travers un tube en verre d'1,5 mètre de long. Celui-ci repose sur une sorte de tranchée de contreplaqué entièrement recouverte du verso métallique des paquets de chips. A l’intérieur du tube, l’eau est exposée aux rayons du soleil et surtout aux UVA réfléchis par le matériau argenté. Ce sont ces rayonnement qui vont endommager de manière irréversible l’ADN des agents pathogènes. Selon Cristian Birzer, "le système peut traiter avec succès près de 40 litres d’eau en quatre heures. Le plus beau est qu’il est conçu pour être modulaire, car plusieurs modules peuvent être ajoutés pour de plus grandes quantités d’eau".
 Les ravages du manque d'accès à l'eau potable Le dispositif innovant va être testé sur le terrain en Papouasie-Nouvelle-Guinée où le manque d'accès à l'eau potable est un problème dramatique. "Aujourd'hui, nous constatons que les deux-tiers de la population n'ont pas accès à de l'eau sûre et pouvant être bue. Et nous voyons chaque année quelque 900 enfants mourir de diarrhées, causées par de l'eau non traitée notamment", a indiqué John Fenech, de ChildFund, repris par ABC News. Le purificateur pourrait donc véritablement sauver des vies et ce, pour un coût modeste. "ChildFund apprécie beaucoup tout type d'idées permettant de réduire les coûts. Nous sommes très, très excités au sujet du potentiel montré par l'invention et nous attendons que les premiers résultats arrivent", a t-il conclu.



 

Commenter cet article