Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des camps de travail pour ceux qui n'ont pas assez pleuré Kim Jong-il

Publié le par M.Hermassi

Décidément la Corée du nord est le pays de tous les combles, et des paradoxes!!!! Tu pleurs ou tu attrapes 6 mois de travaux forcés, Il faut le faire !!!

 

Kim Jong-il

Certains habitants de la capitale de la Corée du Nord, Pyongyang, pourraient être condamnés par le régime à six mois de travaux forcés pour ne pas avoir assez pleuré la mort de Kim Jong-il, l'ancien dictateur. 

Les images des larmes des Nord-Coréens effondrés après la mort de leur chef d'État Kim Jong-il le 17 décembre 2011 ont fait le tour du monde. On y voit des femmes et des hommes qui semblent meurtris, mais certains de leurs pleurs paraissent surjoués. Ces scènes de désespoir et de lamentation ont été dénoncées comme une orchestration du régime totalitaire en place.

Aujourd'hui, le Daily NK, un journal dont la rédaction est basée en Corée du Sud, révèle que tous les habitants de Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, qui n'ont pas participé à cette adulation excessive de l'ancien dictateur risquent jusqu'à six mois de travaux forcés au sein d'un camp de travail. Tous ceux qui n'ont pas assez pleuré, dont les armes n'étaient pas sincères ou qui n'étaient pas présents aux rassemblements à la mémoire du chef d'État pourront être déclarés coupables.

En outre, des procès publics ont été ouverts contre les Nord-Coréens qui auraient essayé de quitter le pays ou de contacter grâce à un téléphone portable des pays étrangers à la suite de la mort de Kim Jong-il. Près de 200 000 personnes ont été punies. Une seule critique contre le régime a également valu à certains d'être bannis loin de chez eux. Kim Jong-un, fils de Kim Jong-il et nouvel homme à la tête du pouvoir, se montre ainsi aussi sévère que son prédécesseur : "Tous les jours de 7 heures du matin à 7 heures du soir, des véhicules du pouvoir circulent dans les rues pour diffuser la propagande du régime et déclarer la grandeur de Kim Jong-eun", retranscrit le Daily NK.

Gentside

 

Commenter cet article