Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chine : des médias confondent une scène de film X avec une exécution capitale

Publié le par M.Hermassi

 Ce n'est pas la première bavure de ce type qui advient en Chine, cette fois ci c'est un film X

Les médias chinois ont diffusé des images issues d'un film pornographique en pensant dénoncer les exécutions capitales aux Etats-Unis. Les images X étaient tiré d'un film appelé "Injection létale".

La propension de la Chine à utiliser la propagande pour arriver à ses fins est connue et reconnue, mais la bavure qui a eu lieu mercredi matin illustre bien le contrôle de la presse par les institutions de l'empire du milieu. Alors que les médias chinois désiraient dénoncer les exécutions capitales pratiquées aux Etats-Unis, ils ont sélectionné les images d'une femme attachée par des lanières de cuir à un lit. Cependant, les journalistes impliquées auraient mieux fait de vérifier leurs sources, car les images présentées sont tirées d'un film pornographique, intitulé "Injection létale".  Les captures d'écran de cette vidéo X, récupérées par le site The Shanghaiist, ont depuis été retirées du site de l'agence institutionnelle Chine nouvelle. Des images également utilisées par le site du journal Global Times, contrôlé par le Parti communiste au pouvoir, comme précisé par le HuffingtonPost.  On y voit une femme vêtue uniquement d'un tanga et d'une blouse verte, qui fait mine de se débattre pendant qu'une "gardienne de prison" la contraint à s'allonger sur un brancard pendant qu'un "docteur" attend de lui donner "la sentence finale". La palme des exécutions  Les images ainsi diffusée tendent à illustrer le "côté sombre du monde", affirme Chine nouvelle. À bien y regarder, la vidéo aux scènes fétichistes ne semble pourtant pas spécialement axée sur la peine de mort. Contrairement au gouvernement chinois qui lui, en est friand. La Chine est en effet le pays du monde qui pratique le plus grand nombre d'exécutions capitales, tout en refusant d'en publier les chiffres. Ces images sont en fait diffusées uniquement dans le but de faire comprendre aux États-Unis, qui accusent régulièrement la Chine de graves atteintes aux droits de l'Homme, qu'il faut être irréprochable avant de se permettre de critiquer. Une série de bourdes  Alors que les médias chinois sont très surveillés, ce n'est néanmoins pas la première fois qu'une erreur aussi grossière se produit. L'an dernier le Quotidien du Peuple avait publié sur son site internet un article vantant le charme physique du leader nord-coréen Kim Jong-Un, après avoir tenu pour verité une information du journal satirique américain The Onion. En 2011, la télévision publique chinoise avait aussi diffusé un reportage sur des manoeuvres de l'armée de l'air chinoise qui contenait des extraits de "Top Gun", un film de 1986 avec Tom Cruise, à la gloire de l'armée américaine. 

Gentside

Commenter cet article