Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIDEO. Sur Mars, le robot Curiosity s'apprête à fêter sa première année d'exploration

Publié le par M.Hermassi

VIDEO. Sur Mars, le robot Curiosity s'apprête à fêter sa première année d'exploration 

 En un an, la sonde américaine robotisée envoyée par la Nasa sur le sol martien a fait des découvertes majeures. Curiosity a prouvé qu'une vie microbienne a existé sur Mars, et ouvre la voie aux missions futures. 

 Devinette: j'ai six roues, un laser et je vis sur Mars depuis un ans, qui suis-je? Non, pas un Martien... Ou plutôt, je suis un robot martien! Curiosity, la sonde américaine robotisée ultra-sophistiquée de la Nasa, va fêter mardi sa première année à analyser la planète Mars

De la taille d'un petit 4X4, le robot Curiosity, doté de dix instruments, a pu établir pour la première fois que Mars fût propice à la vie microbienne dans son lointain passé. C'était le principal objectif scientifique de la mission de la Nasa, qui devait à l'origine durer au moins deux ans mais qui sera sans doute prolongée. 

Mais le premier succès de Curiosity a été son incroyable "amarsissage" dans la nuit du 5 au 6 août 2012, d'une complexité hors du commun. Un scénario digne d'un film hollywoodien, alternant parachutage à haute vitesse, rétrofusées puis périlleuse grue aérienne pour le robot de près d'une tonne (voir vidéo ci-dessous). 

 

 

 "Les succès de Curiosity comme son amarsissage spectaculaire et ensuite ses résultats scientifiques ouvrent la voie à plus d'explorations dont l'envoi d'astronautes sur un astéroïde et Mars", estime le patron de la Nasa, Charles Bolden

Depuis ce point de départ sur la planète rouge, dans le cratère de Gale, à dix kilomètres du mont Sharp de 5000 mètres de haut, Curiosity a transmis en un an sur la Terre plus de 190 gigabits de données. Soit, selon la Nasa, l'équivalent approximatif de 45 600 chansons MP3, ainsi que 36 700 images à haute définition. 

Son laser, "tête" symbolique de l'engin, est français

"Non seulement nous avons réussi l'atterrissage mais tous les instruments fonctionnent et nous avons déjà effectué deux forages dans des roches", une première pour la Nasa, a expliqué Michael Meyer, le responsable scientifique des programmes martiens. 

 

Son laser, qui équipe la tête haute du robot, a été fabriqué par une équipe française et a déjà été utilisé à plus de 75 000 reprises pour analyser la composition des roches.  

 

 

L'Express.fr

Commenter cet article