Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vache connectée, rendement assuré

Publié le par M.Hermassi

 A l'aide de colliers électroniques, des fermier écossais connectent leurs vaches à internet et augmentent ainsi leur production de lait.

Vache collier électronique

Vaches et internet feraient donc bon ménage. C'est du moins ce que révèle la BBC, qui s'est intéressée à une nouvelle tendance dans les fermes écossaises: connecter ses vaches à son ordinateur. Concrètement, un nouveau système propose aux fermiers de surveiller la santé de leurs troupeaux et de suivre au plus près leur production de lait. 

Un capteur sans fil autour du cou

Le système opère à partir d'un collier électronique autour du cou de l'animal. Contenant un capteur sans fil, il transmet à un ordinateur des informations sur la santé de la vache et la quantité de lait qu'elle produit. Ces informations permettent à l'éleveur de surveiller la santé du troupeau, d'identifier dés le début l'émergence de maladies, et d'optimiser in fine la production grâce à un suivi en temps réel. 

"Les fermiers peuvent contrôler la fertilité de leurs animaux, les possibilités de grossesses, et à terme, réunir tous les conditions nécessaires pour produire plus de lait", explique Annette McDougall, directrice générale de l'entreprise Silent Herdsman, à l'origine de cette innovation. 

Pour développer ce projet, l'entreprise s'est vue soutenue à hauteur de plusieurs millions de livres sterling, et rêve désormais d'étendre cette pratique à d'autres pays. 

Enfin du temps pour sa famille

Si l'on en croit le témoignage rapporté par la BBC, ce système est une révolution pour les éleveurs. Graham Kerr, fermier de secteur laitier de Larnakshire (un comté du sud de l'Ecosse) affirme que le système lui a permis de gagner et du temps, et de l'argent :

C'est très utile, ça nous évite de passer notre temps à courir partout, jour après jour. Ça nous permet de passer du temps avec notre famille".

La seule contrainte consiste à récupérer régulièrement et en temps réel les informations concernant l'animal. Mais pour le fermier, c'est largement compensé. Il peut aussi accorder désormais plus de temps au reste de son activité, "faire d'autres travaux dans la ferme, mieux travailler sur d'autres secteurs de production."

 

Sans compter qu'en étant informé dès le début qu'une vache est malade, il lui est possible d'échapper à la très onéreuse visite d'un vétérinaire. Et si cette invention qui a transformé la vie de fermiers écossais changeait la face de l'agriculture moderne ?

Le Nouvel Observateur

Commenter cet article