Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une piste de nouveau traitement contre l'insomnie ?

Publié le par M.Hermassi

Une piste de nouveau traitement contre l'insomnie ?

Des scientifiques américains sont parvenus à identifier une enzyme cérébrale qui joue un rôle clé dans l'endormissement et le maintien en éveil de l'organisme. Ceci pourrait ouvrir la voie à de nouvelles formes de traitement.

L'insomnie est le trouble du sommeille plus fréquent et touche selon les statistiques près d'un Français sur cinq. Or, si les médecins ont identifié plusieurs facteurs qui la favorisent tels que le stress, les personnes n'ont souvent d'autre recours qu'user voire d'abuser de somnifères, malgré les effets secondaires potentiels et parfois une efficacité modérée. D'où l'importance de la découverte réalisée par des chercheurs de l'université de Boston aux Etats-Unis et publiée dans la revue The Journal of Neuroscience.  

Au cours de leur étude, le docteur Subimal Datta et ses collègues ont concentré leur attention sur une enzyme bien particulière du cerveau. Une protéine connue sous le nom de kinase calcium/calmoduline (CaMKII) et impliquée dans les processus du sommeil. Comme l'explique les scientifiques, le sommeil est divisée en plusieurs phases : les phases REM (Rapid eye movement) durant laquelle le cerveau est toujours actif et les phases non-REM.

Pour tester l'action de l'enzyme sur le sommeil, les scientifiques ont donné à des rats une molécule capable de bloquer l'effet de la molécule et ont alors observé que les rongeurs dormaient davantage. Plus précisément, lorsque l'enzyme était bloquée, les différentes phases de sommeil se déroulaient normalement. En revanche, lorsqu'elle ne l'était pas, les rats souffraient d'une insomnie sévère. 

Un traitement plus spécifique de l'insomnie

"Le sommeil, l'un des plus grands mystères de la conscience, est régulé par une balance délicate entre différents processus biologiques, l'environnement et le comportement, mais les mécanismes impliqués dans sa régulation ne sont pas bien connus", explique le docteur Subimal Datta qui a participé aux recherches. Cité par leDaily Mail, il poursuit : "l'ultime but de mes recherches est d'approfondir la compréhension de comment le sommeil est régulé au niveau cellulaire, ce qui pourrait permettre de trouver les causes et des traitements à une variété de troubles du sommeil". 

L'un des avantages soulignés par cette étude est que la molécule pour bloquer l'enzyme a été utilisée à très faibles doses. Ceci ouvre ainsi la voie à d'autres travaux qui pourraient mettre au point un nouveau traitement basé sur ce processus. "Une manière plus spécifique et plus adaptée de traiter ces troubles en stimulant l'éveil et en traitant l'insomnie pourrait nettement bénéficier à la santé publique", ajoute le Dr Datta qui rappelle les conséquences dévastatrices que peuvent avoir l'insomnie sur la santé.

Maxisciences 

Commenter cet article