Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une momie qui prouve l'existence des extraterrestres

Publié le par M.Hermassi

Une momie qui prouve l'existence des extraterrestres ?

Un crâne étrange momifié sème le trouble parmi les anthropologistes... Devant ses étrangetés, certains y voient la preuve de l'existence des extraterrestres.

La forme d'un crâne momifié retrouvé au Pérou met en ébullition la sphère scientifique. Cette tête, trouvée dans la ville de Andahuaylillas dans la province du sud Quispicanchi, est très grande, 50 centimètres, soit autant que le reste du corps. "Les cavités oculaires, quant à elles, sont bien plus grandes que celles que l’on observe normalement chez les êtres humains" a confié le chercheur Renato Davila Riquelme au Daily Mail. Encore plus étonnant, la fontanelle (l'espace compris entre les os du crâne d’un nourrisson) est présente sur le crâne retrouvé en même temps que deux grandes molaires qui elles ne se trouvent que chez l'adulte.

Il ne faut pas plus pour que certains chercheurs, comme Renato Davila Riquelme déclarent qu'il pourrait s'agir de la tête d'un extraterrestre ! "Ce n’était pas un être humain", affirme-t-il. "L’évaluation est certes encore superficielle, mais les caractéristiques du crâne ne correspondent à aucun groupe ethnique connu". Des études supplémentaires vont être menées. Les restes d'un globe oculaire droit devrait aider à déterminer son ADN et donc à mettre un point final - ou pas - à la controverse. Pour l'instant, deux autres chercheurs ont confirmé cette théorie... Une tête intrigante en somme, qui possède d’étranges similitudes avec certaines représentations de personnages extraterrestres.

L'autre explication à ce crâne étrange est plus prosaïque. Pour certains, le crâne a été déformé de manière artificielle, comme une marque tribale. En effet, dans beaucoup de tribus tout autour du globe (que ce soit les Mayas, les Indiens et les Aborigènes), la tête de l'enfant était déformée progressivement en la serrant des linges ou entre deux pièces de bois pour représenter son futur statut social. Elle pouvait prendre, selon, une forme ronde, plate ou conique.

Gentside

Commenter cet article