Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sainte-Ruffine : ils veulent faire taire les cloches et réclament 70.000 euros de dommages et intérêts au maire

Publié le par M.Hermassi

C'est un coquet village situé sur les hauteurs de Moulins-lès-Metz, près de Metz. Des rues étroites, des maisons récemment rénovées, un village dont on n'entendait pas parler, mais maintenant ce n'est plus le cas à cause du clocher qui sème la brouille, rapporte L'Est Républicain.

Un petit clochemerle dans un carré de maisons aux rues serrées où les conversations vont bon train. Le maire est attaqué en justice par les habitants de l'ancien presbytère, à côté de l'église, qui voudraient que les cloches s'arrêtent de sonner, en particulier la nuit, parce que cela les dérange, toujours selon ce journal.

Ils ont saisi le Tribunal administratif de Strasbourg qui a une première fois rejeté leur demande, puis ils ont fait appel. Là, l'avocat du couple a fait savoir qu'ils estimait "que la nuisance était devenue plus forte ces dernières années en raison de la mécanisation".

Le maire l'a amère car le reste de la population ne se plaint pas des cloches ! Il affirme que les acheteurs de l'ancien presbytère "ne pouvaient ignorer le bruit des cloches". Mais la question mérite d'être débattue en raison "d'un arrêt de 1991 stipulant que le maire est responsable pour faire assurer la tranquillité autour des lieux de culte".

Les plaignants réclament 70 000 € de dommages et intérêts. Mais il semblerait que les autres habitants ne les soutiennent pas. Une retraitée a cet argument : "si on achète près d'une voie ferrée, va-t-on demander aux trains d'arrêter de passer ?" Une autre voisine n'est pas du tout d'accord avec eux : "Les cloches, on ne les entend pas. C'est une question d'habitude"..."Pour les personnes âgées qui sont nombreuses dans la commune, c'est important d'entendre leur clocher. Déjà, il fait partie de leur environnement et de la coutume du village. Une autre encore,  voit un intérêt à entendre sonner les cloches. "C'est comme une présence pour les personnes seules. C'est rassurant", dit-elle. Une quatrième personne ose une comparaison : "les voitures, pourquoi pas... On peut toujours considérer ça comme une nuisance. Mais un clocher ?"

Certains demandent même au maire de faire un référendum, mais bientôt début décembre, la justice tranchera..

.LePost.fr

Commenter cet article