Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Projet de création d’une Ile flottante.

Publié le par M.Hermassi

« Mon Ile, ma  patrie»

Pourquoi  «  mon Ile, ma patrie » ? Parce que sur cette Ile, je suis le seul maitre à bord !!: personne n’est mon maitre, et je ne suis le maitre de personne. C’est aussi la meilleure définition de la liberté. La liberté n’est pas à la portée de monsieur tout le monde. Tant que vous appartenez à un pays, à un système, à un parti politique, vous n’êtes pas un homme libre, y compris le Président de n’importe quel pays. Tant qu’on doit rendre compte, sur nos faits, et gestes, même les plus personnels, nous ne sommes pas des hommes libres !! Sur mon Ile, je le suis, parce que je n’ai de compte à rendre, qu’à ma conscience. Quittez la terre brulée, soyez des phénix, et bâtissons un nouveau monde.

 

                                                 M.Hermassi

 

Convention des Nations-Unis sur le droit de la mer

PARTIE VII

Haute mer

SECTION 1

Dispositions générales

Article 86

Champ d'application de la présente partie

La présente partie s'applique à toutes les parties de la mer qui ne sont comprises ni dans la zone économique exclusive, la mer territoriale ou les eaux intérieures d'un Etat, ni dans les eaux archipélagiques d'un Etat archipel. Le présent article ne restreint en aucune manière les libertés dont jouissent tous les Etats dans la zone économique exclusive en vertu de l'article 58.

Article 87

Liberté de la haute mer

1. La haute mer est ouverte à tous les Etats, qu'ils soient côtiers ou sans littoral. La liberté de la haute mer s'exerce dans les conditions prévues par les dispositions de la Convention et les autres règles du droit international. Elle comporte notamment pour les Etats, qu'ils soient côtiers ou sans littoral :

a) la liberté de navigation.

 

*****

 

En vertu de  la Convention des Nations-Unis sur le droit de la mer Article 86, et 87   je propose la création d’une communauté restreinte, qui vivrait à l’écart du reste de notre société, qui obéirait à des nouveaux principes. Une sorte de projet pilote, que s’il réussit sera un exemple à suivre. Cette expérience doit se dérouler sur une Ile artificielle flottante quelque part sur les Océans. Sachant que trouver une Ile inoccupée, est pratiquement du domaine de l’impossible, pour ça il nous reste seulement la création d’une Ile artificielle flottante.  Les raisons qui me poussent à réaliser ce projet, repose sur deux arguments de poids. Le premier, est bien sûr la volonté de fuir une société où il ne fait plus bon vivre. Une société qui vous pousse vers le néant, vous enlève tous les droits de liberté, vous condamne à vivre en esclave et servir ceux qui détiennent le pouvoir. Deuxième argument, pour nous garantir une vie meilleure sans surprise, nous devons faire face, à un autre danger, celui-ci est plus ravageur que le premier.

Ce danger s’appelle catastrophe naturelle. Jamais nous ne sommes trouvés si près d’une catastrophe naturelle majeure, comme maintenant. Je pense bien sûr au réveil du super volcan de Yellowstone.

Nous sommes confrontés chaque jour à des signes avant-coureur d’une éruption éminente. Tous, vous suivez comme moi les actualités dans le monde, et tous vous savez autant que moi, que c’est sérieux. Nous connaissons aussi  l’ampleur des dégâts que cela peut faire en cas de réveil. Des dizaines de milliers de gens mourront instantanément, d’abord, par les coulées pyroclastiques,  surtout ceux qui vivent assez prêt. Viennent ensuite les autres étapes : rejet des cendres qui nous cachera le soleil, et nous plongera dans une nuit pendant des années, provoquera une chute de température, et l’entrée dans une ère glaciaire. Condamnant toute sorte de vie sur une grande partie des régions polaires, allant jusque aux alentours des régions équatoriales. Il ne restera qu’une bande de terre  autour de l’équateur, ou il sera encore possible de survivre. Les ressources de vie seront quasiment nul, sans compter l’insuffisance d’énergie pour se réchauffer.. Sans faire trop de discours, nous savons que dans un cas pareil, il ne sera pas possible à tout le monde de trouver quelques mètres carrés pour vivre. Nous sommes plus de 7 milliards, et seul un faible pourcentage auront la possibilité de survivre. La terre à subit plusieurs fois les ères glacières, et les spécialistes ont démontrés que ce phénomène, est capable de  provoquer l’extinction de toute une civilisation.

  Nous sommes une civilisation très évoluée certes, avec des moyens très performants de survie, malgré ça, il y a seulement  ceux qui prendront les devants, et se prépareront  à faire face à cet évènement, qui auront une chance de survivre. La bande de terre qui sera encore favorable pour protéger la race humaine de l’anéantissement, ne sera pas suffisante pour tout le monde. Alors que reste-t-il ? Une toute petite solution qui sauvera encore quelques milliers, reste a envisagé des maintenant. C’est la conquête de certaines régions sur les océans, et mers. Autrement dit, il nous faut créer des iles artificielles flottantes. C’est à quoi j’y travaille actuellement, et dont je voudrais vous en parler.. Cette dernière est facile à réaliser, et je crois qu’elle trouvera des volontaires. Il y a bien des volontaires pour embarquer sur la Planète Mars, une entreprise plus ambitieuse, et plus risquée. Nous devons cultiver l’âme de pionniers, si nous voulons progresser. Je vous donne le meilleur exemple, c’est celui des Etats-Unis d’Amérique, qui sans le courage, l’ambition, et l’esprit pionnier, cette belle Nation n’existerait pas aujourd’hui, on ne sera pas allé sur la Lune en 1969, et posé un véhicule laboratoire sur Mars en 2013, malheureusement cette belle Nation est la plus exposée à cette catastrophe. Je ne suis pas alarmiste, je dirais «  qu’un homme averti en vaut deux. Si certains sont tentés par ce projet, j’ai mis au point une étude complète technique et organisation, pour réaliser des modules d’habitations sures, et confortables, assurant une autosuffisance à 90%. La conception de mes modules ne ressemble à aucune autre connue de nos jours, ce ne sont pas ces types des HLM flottants, qu’on voit souvent dans des revues, mais plutôt d’un ensemble d’habitats très esthétiques,  indépendants, préservant la vie privée, et tenant compte de la sécurité, et du bien-être, pour un séjour permanant.  Les candidats doivent être motivés, faire partie de ceux qui voudraient vivre différemment, obéissant à un nouveau concept de vie. Sachant à l’avance que, à tout moment, ils sont libres de décrocher, et quitter la communauté. J’ai aussi établi une liste de principes, et de règlements, qui resteront toujours ouverts à la discussion.

 

Passant aux choses sérieuses, et aux détails.

Charte de la société nouvelle, vivant sur cette Ile.

Qui ne rêve pas de vivre tranquillement sur une Ile, où il fera toujours beau, loin de toutes les contraintes de notre vie actuelle. Pas d’impôts, pas de factures d’aucune sorte, pas d’imbéciles au pouvoir, pas de nourriture en conserve, pas de pollution,. Pas de terrorisme non plus. Cette Ile  est-elle réalisable ?? Oui, et elle est à la portée de beaucoup, il faut un esprit pionnier, courageux, qui sait dire non quand il le faut, n’est pas prisonnier d’aucun système. Vous êtes nombreux j’en suis sûr. Alors je peux en parler, et présenter certains détails. Pour jouir de tous les avantages d’une vie de rêve,  il faut avant tout se détacher de tout ce qui nous lie à la société actuelle, et surtout à ces lois. Le seul moyen, est de s’installer dans un lieu qui n’est attaché à aucun pays. Notre planète est composée de 30% de terre sèche, et 70% d’eau. Sur ces 70% d’eau il y a des zones libres d’axé, et ne sont sous la juridiction d’aucun pays. N’est-ce pas une belle opportunité pour y trouver refuge, et installer cette Ile ?  Au lieu de continuer à s’entasser dans les bidons villes, les HLM. Dans certaines mégalopoles. Un mètre carré, coute une fortune, malgré ça, les gens continuent de s’attirer comme la limaille de fer par un aimant. Ils acceptent de payer le lourd tribut de mourir de la pollution, de stress, de drogues, de misère, de famine, etc.  Alors que pour être heureux, il suffit de si peu : Avoir à manger des aliments sains, respirer de l’air pure, aimer, se sentir libre, loin des sirènes, du bruit des trains qui rentrent en gare, des avions qui atterrissent, et décollent. Choisir une vie plus simple plus propre, notre planète nous l’offre. On peut améliorer sa vie si l’on se donne de la peine. C’est ce petit effort, dont je vais vous parler aujourd’hui. Il est difficile de vivre dans un espace restreint, quand on est habitué, à la vie sur le continent, Mais pourquoi s’ennuyer si nous avons tout ce qu’il nous faut ? Voyant maintenant un peu la vie sur cet espace restreint, d’un peu plus prés. Une petite précision rassurante : l’étendu de ces aires d’habitation n’est pas limité, il peut s’agrandir jusque former un mini continent, composé d’un grand nombre d’Iles attachées les unes aux autres. La surface habitable par famille de 4 personnes est de 800 mètres carrés.

N’oubliant pas que nous voulons démarrer un nouveau type de société, basée sur de nouveaux principes, à l’abri de toutes influences religieuses, ou racistes. Une société, ou chacun se sent responsable, et utile à part entière. Pas d’élus politiquent, pas de hiérarchie de classe. Nous devons tous être toujours volontaires. En plus des habitats familiaux confortables, il y aura des établissements communautaires, tels que : des hôpitaux, des écoles, des gymnases, des laboratoires de recherches, et des salles de travails. Bien que nous sommes avant tout une société pacifique, par précaution, il faut installer des points stratégiques de défense, pour le cas d’une agression extérieure.

Chaque occupant de la communauté occupera en premier lieu un poste qui convient à sa spécialité, tout en restant volontaire pour d’autres occupations

en cas de besoins. Toute décision concernant le bien commun fera l’objet d’une concertation, et finira par un vote. Des réunions régulières de consultations auront lieu, suivant un calendrier. Il faut donner une priorité à la recherche scientifique, et médicale, ainsi que aux travaux qui serviront comme monnaie d’échange avec le monde extérieur, pour couvrir, nos importations de marchandises, que nous ne voulons pas produire nous-même, par précaution de ne pas polluer notre environnement. Pas d’élevage d’animaux destiné à la consommation. Le seul apport de protéines nous sera de source maritime. Chacun sur sa parcelle doit cultiver, ses légumes, ses fruits, et ses céréales, le tout Bio. Une ouverture suffisante donnera accès à chaque famille sur la mer, pour sortir. Un grand espace pour la natation, et la petite pêche, sera sécurisée par une barrière, contre les prédateurs marins, et pour ne pas s’aventurer au-delà d’une profondeur raisonnable. (Voir  figure -A- sur le plan).

Pour la sécurité, et la défense : L’ensemble de ce puzzle, sera stabilisé par des amarres au fond de la mer voir (figure -B- sur le plan). C’est pour cette raison que dès le départ, l’emplacement de ces habitats est choisi, là où la profondeur de la mer ne dépasse pas 300 m. Les coordonnées de cet emplacement se trouvent  un peu plus loin dans ce texte, sur des relevés pris sur Google Earth. Une embarcation pour chaque communauté, capable d’évacuer la totalité des habitants en cas de nécessité, sera toujours parée pour démarrer.  Les visiteurs provenant de l’extérieure, doivent être strictement contrôlé, surtout du point de vue sanitaire, et introduction de produits prohibés. Aucune utilisation de carburant n’est tolérée sur l’Ile, à part la quantité nécessaire pour les embarcations, et l’hélicoptère d’évacuation d’urgence en cas de maladies, ou d’accident.  Un hélicoptère sera financé par plusieurs communautés, pour amortir son prix d’achat, et son entretien. L’énergie utilisée par la communauté provient de l’énergie renouvelable. Le déplacement entre les communautés s'effectuera avec de petites embarcations à rames, ou à voile. Un équipement de télécommunication fiable, pour atteindre l’extérieur sera installé, dans la partie commune. Parmi les installations communes, on peut prévoir une brasserie de bière, on peut aussi fabriquer son propre vin. Mais la distillation d’alcool, est interdite.

Les coordonnées de l’emplacement de l’Ile flottante.

L’emplacement qui convient à ce genre d’implantation doit répondre aux conditions suivantes :

-1- Un lieu calme, loin des cyclones

-2- Une température ambiante aux alentours de 25° toute l’année.

-3- Une pluviométrie entre 100, et 200 millimètres par an.

-4-Une activité volcanique modérée.

-5- A une distance raisonnable d’autres Ile ou pays habités.

-6- Une région loin du trafic maritime, et des régions à risques.

-7-Des endroits dans les eaux internationales libres d’accès, répondant aux conventions internationales des Nations-Unis, article 87. Ces endroits sont visibles sur les cartes ci-joints cette étude. Ils sont copiés sur Google Earth.

Auteur :M.Hermassi

 

Les emplacements choisis en Atlantique nord.

 

 Les emplacements choisis sur l’océan Indien (1)

 

 

 

Il est important de rester neutre, et amicales avec le reste du monde, ne  privilégier aucun pays sur un autre, ne pas jouer l’arbitre dans les conflits entres les pays. Notre lien principal doit se cantonner sur l’échange commercial. Tout résident de la communauté, commettant un délit, jugé grave, et non récupérable, doit être écarté définitivement, et refoulé sur le vieux continent. Chaque habitant désireux de quitter définitivement la communauté est libre de le faire.

-7-Les déchets ménagers et autres sont soit recyclés, soit incinérés, soit neutralisés avant d’être jetés à la mer.

-8-Le tourisme est interdit, ne sont autorisés que des visite d’échanges utiles.

-9-Il strictement interdit, de faire entrer de l’alcool, ou du tabac sous n’importe quelle forme, de faire entrer des drogues, et des prostituées.

 

-10-Les cas d’adultère, ou de relation sexuelle ente les habitants de la communauté de l’Ile sont traités cas par cas. Les cas de viols, sont considérés comme des délits majeurs, et le responsable sera banni de l’Ile.

-11-Chaque famille, a le droit de posséder des armes, à utiliser qu’en cas de légitime défense, ou pour repousser un ennemi venant de l’extérieur.

-12-Le nombre d’enfants par famille sera limité à deux

-13-Les soins privilégier sur l’Ile, est l’usage des plantes médicinales, sauf pour les cas graves.

-14-Les grandes opérations délicates qui nécessitent un matériel sophistiqué, seront faites sur le vieux continent.

-15 Les études universitaires pour les jeunes étudiants de l’Ile, seront faites dans des universités de valeur, sur le vieux continent.

Les plans de cette Iles, et la partie technique, ne sont  pas divulgués au public, ils sont réservés à ceux qui feront partie d’une association.  Je cherche des associés qui seraient intéressés, et voudraient participer à la réalisation de ce projet.

 

                                                  Auteur : M.Hermassi

ISBN : 978-9938-12-373-9   

Reproduction et traduction, même partielles, interdites.

Tous droits réservés pour tous pays.

© M.Hermassi 2014     

 

 

Commenter cet article