Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier cas de coronavirus hospitalisé en France

Publié le par M.Hermassi

Image d'un coronavirus observé au microscope électronique. Un premier cas d'infection liée à une nouvelle souche de coronavirus, proche du virus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), a été confirmé en France sur une personne revenue récemment d'un séjour aux Emirats arabes unis, indique mercredi le ministère de la Santé. /Image d'archives/REUTERS/Agence de protection de la santé britannique

 

Moins de 24 heures après la découverte en France du premier cas d'infection par un nouveau coronavirus identifié l'an dernier en Arabie saoudite, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, organisait en urgence une conférence de presse ce mercredi 8 mai à Paris.

Il s'agit d'un homme de 65 ans qui a séjourné aux Émirats arabes unis (EAU) du 9 au 17 avril. «Il a été hospitalisé à Valenciennes (Nord) le 23 avril, puis transféré au Centre hospitalier de Douai le 29 avril devant la dégradation de son état de santé», a détaillé le Dr Jean-Yves Grall, directeur général de la Santé. Le malade est actuellement «dans une situation préoccupante», en réanimation intensive. Il devait être admis au CHU de Lille dans la soirée. Le diagnostic d'infection par le nouveau coronavirus a été confirmé par l'institut Pasteur le 7 mai.

Heureusement, il y a peu de chances que le patient ait transmis le virus, baptisé nCoV, autour de lui puisque l'on estime à dix jours maximum la période à risque de contamination lorsque l'on est en contact avec une personne infectée et qu'aucun cas d'infection respiratoire sévère (fièvre, toux, essoufflement et difficultés respiratoires) n'a été identifié. «Nous recherchons les personnes qui ont pu être en contact avec le malade. Celles que nous avons pu contacter vont bien et ne présentent pas de symptômes», a expliqué le Dr François Weber, directrice de l'Institut de veille sanitaire.

Marisol Touraine peut donc affirmer: «C'est le premier et seul cas confirmé à ce jour en France. Ce cas n'a rien à voir, je dis bien rien à voir, avec la grippe aviaire H7N9 qui sévit actuellement en Chine.» L'Organisation mondiale de la santé recensait mercredi 30 cas confirmés par des analyses biologiques depuis avril 2012: 2 provenant de Jordanie, 2 du Qatar, 23 d'Arabie saoudite, 2 du Royaume-Uni et 1 des EAU.

Manque d'information

Comme au début de l'épidémie de sras due à un autre coronavirus, responsable en 2003 de 8000 cas dont près de 800 décès, essentiellement en Chine et au Canada, un certain flou règne autour des premiers cas groupés observés en Arabie saoudite et en Jordanie. Un manque d'information qui complique l'évaluation des potentialités épidémiques du nCoV.

Le Pr Sylvie van der Werff, qui dirige l'unité de génétique moléculaire des virus à l'Institut Pasteur, se garde bien de spéculer sur le potentiel évolutif de ce nouveau coronavirus. Impossible par exemple de savoir, avec si peu de données, si la mortalité restera supérieure à 50% comme le laisse apparaître les 18 décès sur 30 cas actuellement comptabilisés.

En revanche les cas de contamination autour d'un malade, survenus en Angleterre, confirment bien, même si elle est faible, la possibilité de transmission inter­humaine. Il n'existe ni traitement ni vaccin mais les malades graves bénéficient d'une prise en charge intensive en réanimation. Le ministère de la Santé a mis en place un numéro vert (0800 13 00 00 du lundi au samedi de 9 h à 19 h) pour répondre au public. En cas d'infection respiratoire après un séjour dans la péninsule arabique, le ministère conseille de consulter son médecin ou d'appeler le Centre 15 en signalant ce voyage.

 

LeFigaro.fr

Commenter cet article

divorce amiable 13/05/2013 12:31


Le voisin de chambre de la première personne atteinte du coronavirus à Dubaï est désormais également contaminé et placé en
réanimation après l'aggravation de son état.


La transmission interhumaine semble confirmer et accélère les mesures prises par le ministère de la santé qui ont pour but
d'enrayer la contamination.