Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MÉMOIRE : C'EST À 45 ANS QU'ON DÉCLINE

Publié le par M.Hermassi

Mémoire : c'est à 45 ans qu'on décline

Il y a des études plus blessantes pour notre amour-propre que d'autres ! La nouvelle étude de l'Inserm sur le déclin cognitif vient en effet bousculer nos idées reçues sur la vieillesse : notre capacité à raisonner et à comprendre commence en effet à décliner bien avant l'âge de la retraite, hélas !

Il est clairement établi qu’il existe une association inverse entre l'âge et les performances cognitives, mais l'âge auquel notre capacité à raisonner commence à décliner est controversé. Des études récentes avaient conclu qu'il y avait finalement peu d'arguments en faveur du déclin cognitif avant l'âge de 60 ans.

D'autres études cliniques avaient, quant à elles, indiqué une corrélation entre la présence de plaques amyloïdes (des sortes d'accumulation de protéines) dans le cerveau et la sévérité du déclin cognitif et montré que ces plaques amyloides se trouvent déjà dans le cerveau de jeunes adultes et non seulement dans celui des personnes âgées.

7400 personnes suivies

Des chercheurs de l'Inserm et de l'University college de Londres ont donc décidé de se pencher à leur tour sur la mémoire et la capacité de raisonnement de près de 5200 hommes et 2200 femmes âgés de 45 à 70 ans au début de l'étude. Pendant dix ans, les fonctions cognitives de ces hommes et de ces femmes ont été examinées à l'aide de tests permettant d'évaluer la mémoire, le vocabulaire, le raisonnement et la capacité de s'exprimer aisément.

Comme on pouvait s'y attendre, les résultats de cette étude (qui vient d'être publiée dans le British medical journal) montrent que les performances cognitives (sauf pour les tests de vocabulaire) déclinent avec l’âge et ce d’autant plus rapidement que les gens sont âgés. Mais ce qui est le plus surprenant, c'est que ce déclin des capacités cognitives commence dès 45 ans, chez les hommes comme chez les femmes.

Au cours des dix ans de l'étude le déclin des scores du raisonnement était de 3.6 % pour les hommes âgés de 45 et 49 ans (pour 9.6 % chez ceux âgés de 65 à 70 ans). Les chiffres correspondants pour les femmes étaient respectivement de 3.6 % et 7.4 %.

Une incidence sur les traitements

"Déterminer l'âge auquel le déclin cognitif commence est important parce que les traitements conçus pour limiter le vieillissement cognitif sont probablement plus efficaces lorsqu'ils sont appliquées dès le début du déclin" explique la Professeure Archana Singh-Manoux, de l'Unité Inserm de l'hôpital Paul Brousse, qui voit là l'un des défis du 21e siècle.

Auteur : Catherine Cordonnier

Topsante.com

Commenter cet article