Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les gauchers seraient plus enclins à développer des troubles mentaux

Publié le par M.Hermassi

Les gauchers seraient plus enclins à développer des troubles mentaux

Et une nouvelle étude, une ! Cette fois, les chercheurs s’intéressent aux gauchers afin de déterminer s’ils seraient plus enclins à développer des troubles mentaux. Une étude qui pourrait intéresser quelques célèbres gauchers, comme Barack Obama, Sarah Jessica Parker ou encore Eminem…

 

La panne d’oreiller serait génétique et les couche-tard seraient plus intelligents : dernièrement des études ont essayé d’expliquer scientifiquement nos habitudes. Et la dernière étude en date veut maintenant démontrer que les gauchers seraient plus enclins à développer des troubles mentaux comme la schizophrénie, la dyslexie ou le déficit d’attention.

 

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de pointer du doigt une quelconque différence de QI entre les droitiers et les gauchers. Des études montrent même que ces derniers sont plus créatifs ! Mais être gaucher augmenterait les risques de développer des problèmes de comportement: s’ils ne sont que 10% dans la population totale, près de 20% des personnes atteintes de schizophrénie sont des gauchers.

 

  • Alors comment expliquer ça ?

 

Les chercheurs pensent que ce phénomène est lié au concept d’asymétrie cérébrale. En effet, les droitiers ont un hémisphère gauche plus développé, tandis que 30% des gauchers ont soit un hémisphère droit plus développé, soit une symétrie entre les deux côtés. Le psychiatre Metten Somers, spécialiste de l’asymétrie cérébrale aux Pays-Bas, affirme qu’avoir un cerveau symétrique augmente le risque de présenter des troubles mentaux.

 

  • Et être gaucher, ça se choisit ?

 

Vient maintenant la question subsidiaire : est-ce qu’on naît gaucher ou on le devient ? Certains chercheurs ont démontré que le fait d’être gaucher ou droitier dépendait surtout de facteurs environnementaux et que tout se jouait pendant l’enfance. Pour d’autres, la prédisposition à être gaucher ou droitier serait liée à la domination d’un œil sur l’autre. Si le cerveau donne plus d’importance aux données transmises par l’œil gauche alors vous serez gaucher.

 

On vous tiendra évidemment au courant de la prochaine étude, mais vouloir absolument démontrer que tous nos choix ne sont qu’une question de gènes ou d’hémisphère cérébral, ça fait un peu peur…

Par

  • Aurélie Corbin
  • Guillemette Deroy
  • COSMOPOLITAN.fr

Commenter cet article