Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tui na un massage énergétique

Publié le par M.Hermassi

Issu de la médecine chinoise, le tui na supprime les tensions musculaires et débloque les énergies. Résultat: bien-être immédiat et effet préventif à long terme pour de nombreux troubles.

Le tui na un massage énergétique

Le tui na, un massage traditionnel chinois

Massage millénaire, le tui na constitue l’un des cinq piliers de la médecine traditionnelle chinoise, au même titre que l’acupuncture, la pharmacopée (plantes médicinales), la diététique et les exercices énergétiques (qi gong, tai chi). « La médecine chinoise est une médecine holistique, souligne Nathalie Nguyen. Elle prend en compte l’individu dans son ensemble, sans faire de distinction entre les plans physique, émotionnel et spirituel. » À l’inverse de la médecine occidentale, qui traite les maladies installées, elle a pour but de les prévenir et d’entretenir le bon fonctionnement du corps.

Faire circuler l’énergie

Le ton est donné: le tui na n’est pas un massage relaxant, mais énergétique et dynamique. D’ailleurs, en chinois, « tui » signifie « pousser », et « na », « saisir ». « On utilise six grandes catégories de manipulations, précise Nathalie Nguyen. Pressions, mobilisations, étirements, balancements, pétrissages et effleurements, avec leurs déclinaisons. L’accent est mis sur la stimulation des points d’acupuncture. » Selon l’individu, son âge, sa constitution, ses douleurs ou ses pathologies, le praticien adapte les mouvements. Traditionnellement, le tui na s’effectue allongé, sur une table de massage ou un matelas posé au sol, à travers les vêtements, de préférence légers et amples. Pour le transformer en moment relaxant, il est de plus en plus souvent pratiqué à l’huile.

Stimuler l’organisme

 

En quelques gestes et palpations, le praticien détecte les endroits qui « posent problème »: contractures au niveau des vertèbres du cou, tensions au niveau des omoplates… Le principe du « saisir et pousser » prend alors tout son sens. Il utilise ses doigts, ses mains, mais aussi ses avant-bras ou ses coudes, selon les zones. Il appuie, étire, presse…
Si certaines manipulations ne sont pas des plus agréables, elles aident à rétablir la bonne circulation de l’énergie (le qi) dans l’organisme. « Dans la pratique du tui na, on recherche les points “ashi”, c’est-à-dire douloureux, qui reflètent un blocage du “qi” dans le méridien concerné », explique notre spécialiste.
Le tui na agit ainsi comme un outil de revitalisation qui améliore le fonctionnement des organes et augmente l’aptitude à lutter contre les maladies. Il peut être pratiqué de façon isolée, ou associé à d’autres techniques de médecine chinoise (acupuncture, diététique…) pour traiter des maux du quotidien. Selon les individus, il favorise un meilleur sommeil, détend, fait disparaître les douleurs articulaires et musculaires, lutte contre le rhume, la constipation, diminue la fréquence des migraines…
Après la séance, il est conseillé de boire beaucoup (eau, thé vert…) pour éliminer les toxines. Et d’appliquer une serviette éponge chaude sur les zones sollicitées (cou, ­épaules…), afin de limiter les courbatures pouvant apparaître le lendemain. « Pour observer des bénéfices à long terme, l’idéal serait de se faire masser toutes les trois semaines », note Nathalie Nguyen, praticienne diplômée  en médecine  traditionnelle chinoise à la Maison du tui na. Reste qu’une seule séance permet déjà de lâcher prise et de se sentir à la fois revitalisé et apaisé.

Topsante

Commenter cet article