Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le suicide d'une ado harcelée sur Internet bouleverse la Grande-Bretagne

Publié le par M.Hermassi

Le premier ministre David Cameron a appelé jeudi à boycotter les réseaux sociaux «abjects» qui ne protègent pas les jeunes du harcèlement sur Internet.

 Capture d'écran du Mirror

 «Boycottez-les, n'y allez pas, ne vous y inscrivez pas!» David Cameron a tiré la sonnette d'alarme jeudi, après la mort d'une adolescente britannique retrouvée pendue chez elle vendredi dernier. Un geste que son père explique par les dizaines de messages l'incitant au suicide que Hannah Smith a reçus sur le réseau social ask.fm.

«Les gens qui gèrent ces sites doivent monter au créneau et faire preuve de responsabilité dans la façon dont ils les font fonctionner», a insisté le premier ministre sur la chaîne Sky News. «Il y a quelque chose que nous pouvons tous faire en tant que parents et en tant qu'utilisateurs d'Internet, c'est de ne pas utiliser certains sites abjects», a-il continué. «Faire quelque chose en ligne ne vous met pas au-dessus de la loi. Si vous incitez quelqu'un à faire du mal, si vous incitez à la violence, c'est une violation de la loi, que vous soyez en ligne ou pas», a martelé Cameron. Selon le site du Guardian, plusieurs marques - Specsavers, Vodafone, Laura Ashley ou encore l'ONG Save the Children - ont quant à elles décidé de retirer leur publicité du site d'ask.fm. Dans le pays, la question est en effet particulièrement sensible, notamment après la médiatisation du harcèlement en ligne dont a fait l'objet la journaliste anglaise Caroline Criado-Perez.

 

«T'es moche, va crever, tout le monde sera content»

Hannah Smith, jeune Anglaise de 14 ans originaire du Leceistershire, s'était inscrite sur le réseau pour parler de ses problèmes, comme de nombreux ados avant elle. Mais le jour où elle a posé une question anodine sur ses problèmes d'eczéma, elle s'est retrouvée face à des dizaines de réponses haineuses et insultantes provenant d'anonymes utilisant ask.fm comme une sorte de défouloir. «T'es moche, va crever, tout le monde sera content», «Va te suicider», «Fais-nous une faveur, suicide-toi», «Avale de l'eau de Javel»... D'autres messages allaient même jusqu'à menacer de s'en prendre à ses proches. Le Telegraph cite notamment le commentaire d'un internaute: «Ton oncle mérite de mourir du cancer», et la réponse courageuse de la jeune fille: «Mon oncle a eu un cancer et, oui, il est malheureusement décédé et il me manque, c'était un homme formidable et il ne méritait certainement pas d'avoir le cancer; donc si j'étais toi soit je viendrais me le dire en face soit je ferais savoir qui je suis.»

Ses parents n'étaient pas au courant. «Il n'y a pas eu de signal d'alerte», assure sa belle-mère, citée par le site Mirror, pour qui Hannah n'a jamais rien laissé paraître de ses tourments. Pour son père, en tout cas, cela ne fait aucun doute: ces messages l'ont poussée à bout. Et c'est sa sœur de 16 ans qui a retrouvé Hannah pendue dans sa chambre, un matin, alors que son père, camionneur, était sur la route. La veille, l'adolescente avait posté un dernier message: «Vous pensez vouloir mourir, mais en réalité vous voulez être sauvés.» Et le harcèlement n'a pas de limites: sa sœur Joanne affirme être à son tour la cible de messages haineux, qui viennent aussi souiller la page Facebook créée en hommage à Hannah.

Le site ask.fm lié à au moins quatre suicides d'adolescents

Une porte-parole d'ask.fm a qualifié la mort de la jeune fille de «véritable tragédie», encourageant les utilisateurs à rapporter tout acte de harcèlement et assurant coopérer pleinement avec la police. Créé il y a trois ans en Lettonie, ce réseau, via lequel les utilisateurs sont censés se poser des questions de manière anonyme, compte environ 60 millions d'utilisateurs, dont la moitié ont moins de 18 ans. Il se place à la neuvième place des réseaux sociaux dans le monde en termes de fréquentation, selon des données du site spécialisé comScore.

 

Et, pour ce site, qualifié de «paradis des harceleurs» par d'anciens experts de la protection des enfants», ce scandale n'est pas une première. Hannah Smith est en effet la quatrième utilisatrice d'ask.fm à se suicider en un an. En septembre dernier, Ciara Pugsley, une Irlandaise de 15 ans, s'est donné la mort après avoir été harcelée. Un mois plus tard, un autre Irlandais, Erin Gallagher, 13 ans, mettait lui aussi fin à ses jours. En avril, enfin, Josh Unsworth, Anglais de 15 ans, s'était lui aussi pendu suite à un flot de menaces sur le site Internet. Ses parents militent aujourd'hui avec le père de Hannah Smith pour faire fermer le réseau.

Yahoo! FranceYahoo! France

Yahoo! FranceLeFigaro.fr

Commenter cet article