Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le manque de sommeil renforce l'envie de manger

Publié le par M.Hermassi

Selon une étude qui vient de paraître, le manque de sommeil est susceptible de provoquer des changements dans l'activité cérébrale et de perturber notamment la sensation de satiété. Cela conduirait ainsi à manger davantage et donc à grossir. Ce n'est plus un secret pour tout ceux qui ont déjà ouvert un magazine féminin : manquer de sommeil n'est pas une bonne idée quand on essaie de garder sa ligne. Plusieurs études ont en effet permis de remarquer que les personnes qui ne dormaient pas assez avaient tendance à se nourrir davantage. D'autres recherches étaient même allées plus loin en mettant en avant un lien entre la diminution de la durée du sommeil et l'augmentation rapide de l'obésité dans les pays industrialisés (11% de la population en 2008). Toutefois, ce lien restait jusqu'ici relativement flou et les chercheurs en ignoraient l'origine. Une étude publiée dans la revue scientifique Nature Communications vient aujourd'hui répondre aux questions en montrant que le manque de sommeil est capable de provoquer des changements non négligeables dans l'activité du cerveau. Pour en arriver là, les chercheurs de l'Université de Californie à Berkeley ont suivi 23 personnes jeunes et en bonne santé pendant quelques jours. Plus précisément, ils ont observé le cerveau des sujets à l'aide d'IRM après une nuit de sommeil normale, et après une nuit passée sans dormir. Ils ont ainsi montré que privés de sommeil, les participants montraient des perturbations dans des régions bien particulières du cerveau : celles gérant les signaux liés au goût et à l'odeur, évaluant la satiété et celles associées aux envies irrésistibles. Les centres cérébraux répondant à la récompense étaient davantage stimulés de même que l'amygdale qui gère la motivation à manger. Des aliments riches plus désirables "Nous avons fait une autre découverte intéressante, c'est que les aliments les plus caloriques étaient particulièrement recherchés par les personnes privées de sommeil", ajoute Matthew Walker, l'un des coauteurs de l'étude. Selon Stephanie Greer, autre membre de l'équipe de recherche, si le corps reste éveillé, il a bien entendu besoin de plus d'énergie. Mais la nourriture riche en calories qui devient plus désirable après une nuit blanche fait bien plus que combler ces besoins supplémentaires. Ce changement d'envie dans la nourriture en cas de manque de sommeil pourrait avoir été au départ une adaptation importante pour l'organisme. Mais il serait mal adapté à notre mode de vie actuel et donc plus si bénéfique pour le corps. "Toutes ces découvertes peuvent potentiellement expliquer le lien entre le manque de sommeil, le gain de poids et l'obésité", a déclaré Matthew Walker cité par l'AFP. Néanmoins, le mécanisme exact de cette modification reste encore un peu flou et nécessitera davantage de recherches pour être mieux compris. Une chose n'est pas à négliger pour autant : selon ce scientifique, avoir un bon sommeil "pourrait permettre de mieux contrôler son poids, par le biais des mécanismes cérébraux régissant des choix alimentaires appropriés". 

Maxisciences

Commenter cet article