Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La prise de poids après une grossesse augmente le risque de diabète et de maladies cardiaques

Publié le par M.Hermassi

 

Des chercheurs canadiens ont constaté que des femmes conservant un excès de poids pendant trois à 12 mois après l'accouchement courraient davantage de risque

 

. Des chercheurs canadiens ont constaté que des femmes conservant un excès de poids pendant trois à 12 mois après l'accouchement courraient davantage de risque.

Après un accouchement, il est important de perdre le poids pris durant la grossesse. Bien plus facile à dire qu'à faire cependant. Mais la publication ce mardi d'une étude scientifique devrait pousser les jeunes mamans à être encore plus vigilantes à ce sujet. Ainsi, selon cette enquête, publiée dans Diabetes Care et relayée par le Daily Mail, le surpoids causé par la grossesse est un facteur de risque cardiovasculaire et de diabète. Pour en arriver à de telles conclusions, des chercheurs du Mount Sinai Hospital de Toronto (Canada) ont suivi plus de 300 femmes.

Ainsi, cette étude montre que huit femmes sur dix ont pris du poids au cours de leur grossesse. Mais un an après, elles sont presque toutes revenues à leur poids d’origine. Il a alors été constaté dans ces cas là que les niveaux de cholestérol, de triglycérides et la pression sanguine étaient bons. Mais pour les femmes qui n'ont pas réussi à perdre leurs kilos en trop (soit un quart des jeunes mamans observées), les constats sont différents. Ainsi, si trois mois après l'accouchement aucune différence n'est constatée, les neufs mois qui suivent sont beaucoup plus contradictoires.

Les scientifiques l'assurent : un an après, les femmes qui n'ont pas perdu de poids ont e des mauvais résultats pour les tests concernant d'éventuels risques du diabète et de maladies cardiovasculaires. C'est pourquoi, le Dr Ravi Retnakaren, en charge de l'étude, déclare : "Il faut insister auprès des femmes sur l’importance de perdre leur surpoids de grossesse dans la première année suivant l’accouchement. Ne pas y parvenir entre 3 et 12 mois entraîne une altération néfaste de la pression sanguine, du cholestérol et de l’action de l’insuline dans le corps". 

Atlantico.fr

Commenter cet article