Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La naissance d’une étoile géante observée par le télescope ALMA

Publié le par M.Hermassi

Grâce au télescope ALMA, une équipe d'astronomes ont pu observer la naissance d’une étoile à l'intérieur d'un nuage sombre. Elle pourrait progressivement atteindre jusqu’à 100 fois la taille du Soleil.
Cette étoile en plein formation dans un nuage sombre présente déjà une masse 500 fois supérieure à celle du Soleil

C'est à 11.000 années-lumière de la terre, dans le Nuage Sombre de Spitzer (SDC 335.579-0.292) que des astronomes ont réalisé leur précieuse observation. En utilisant le radiotélescope ALMA, situé au Chili, ils ont découvert à l'intérieur de cet ensemble dense de filaments de gaz et de poussière l'embryon d'une étoile particulièrement massive. Un "vrai monstre", expliquent les astronomes. D'après les estimations, le coeur présenterait déjà une masse supérieure à 500 fois celle de notre Soleil, et sa taille ne cesserait d'augmenter. L'étoile pourrait ainsi progressivement atteindre jusqu’à 100 fois la taille du Soleil. Mais là n'est pas le plus intéressant. Jusqu'ici, il existait deux théories pour la formation des étoiles les plus massives. L'une suggère que le nuage sombre parent se fragmente afin de créer plusieurs petites coeurs qui s'effondrent ensuite sur eux-mêmes et forment éventuellement des étoiles. L'autre, plus spectaculaire, indique que le nuage entier s'effondre vers l'intérieur, tout son matériel tombant vers le centre du nuage afin de former un ou plusieurs monstres massifs à cet endroit. C'est donc pour en savoir plus que les chercheurs sont partis à la recherche d'une étoile en formation avec l'aide d'ALMA et ils n'ont pas été déçus. Une étoile qui engloutit tout "Les observations remarquables nous ont permis d'obtenir la première véritable vue en profondeur de ce qui se passait à l'intérieur ce nuage. Nous voulions voir comment les étoiles monstres se forment et grossissent, et nous avons assurément atteint notre but ! L'une des sources que nous avons trouvé est un géant absolu - le plus grand noyau protostellaire jamais trouvé dans la Voie lactée", a expliqué Nicolas Peretto du CEA/AIM Paris-Saclay.  Les astronomes ont ainsi pu constater que le gigantesque embryon stellaire se nourrissait de toute la matière environnante. "Les observations d'ALMA révèlent les détails pour le moins spectaculaires des mouvements du réseau filamentaire de poussière et de gaz, et montrent qu'une importante quantité de gaz tombe sur la région centrale", ajoute Ana Duarte Cabral, du Laboratoire d'Astrophysique de Bordeaux. Ceci apporte des éléments solides au scénario suggérant un effondrement global du nuage moléculaire plutôt qu'une fragmentation. La matière, attirée vers le centre, se densifie et entraîne la formation d’un astre gigantesque capable de grossir davantage au fur et à mesure qu'il "absorbe" de la matière. Aussi, d'après les chercheurs qui publient leur étude dans la revue Astronomy and Astrophysics, nul doute que cette astre deviendra une "étoile brillante supermassive" Une étoile sur 10 000 Mais "seule une étoile de la Voie Lactée sur 10 000 environ atteint une telle masse !", soulignent-ils. Comme l’explique Gary Fuller de l’Université de Manchester, "ces étoiles ne sont pas seulement rares, leur naissance est également extrêmement rapide et leur enfance très courte. Découvrir un objet si massif au premier stade de son évolution constitue donc un superbe résultat"

 

 Maxisciences

Commenter cet article