Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'anticoagulant Pradaxa de Boehringer Ingelheim est lié à 260 décès 'suspects'

Publié le par M.Hermassi

Le laboratoire pharmaceutique Boehringer Ingelheim a enregistré au moins 260 décès 'suspects' par hémorragie chez des patients traités avec son anti-coagulant Pradaxa, destiné à prévenir les attaques cérébrales, a-t-on appris lundi 14 novembre auprès du groupe allemand. Cela concerne 63 cas par an en moyenne et par tranche de 100 000 patients traités, a-t-il indiqué dans un communiqué. 'En plus, 80 cas ont été rapportés dans lesquels une grave hémorragie a été mêlée à d'autres causes de décès', a-t-il ajouté.

Le deuxième laboratoire pharmaceutique allemand dit publier ces chiffres 'face aux grandes inquiétudes' existant dans le public quant à son médicament, mais précise que le risque d'hémorragie constaté est plus faible que celui prévu dans les études menées lors de la demande d'autorisation. Cela ne l'a pas empêché de modifier 'tout récemment' la notice distribuée aux pharmaciens et médecins de l'Union européenne, pour tenir compte des facteurs de risque que sont 'l'âge avancé, les insuffisances rénales, les antécédents hémorragiques ou la prise d'autres anticoagulants'.

Le Pradaxa, dabigatran de son nom scientifique, est autorisé pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Europe, indique le groupe. En France, il n'est remboursé qu'en prévention des thromboses après l'installation d'une prothèse de hanche ou de genou, mais la Haute Autorité de santé, qui demande de traiter 'avec prudence' les patients souffrant d'insuffisance rhénale, ne lui trouve 'pas d'avantage clinique démontré par rapport à l'énoxaparine' ou Lovenox, commercialisé par le laboratoire français Sanofi Aventis, dans cette indication.

LeMonde.fr 

Commenter cet article