Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il survit à une tempête de neige en brûlant son argent

Publié le par M.Hermassi

 Thinkstock

Au Mont Rainier, dans le Nord-Ouest des États-Unis, un homme de 66 ans survit à un blizzard en ayant eu des réflexes de survie. Jour de chance ou preuve d'expérience?

Le danger en montagne est perpétuel. Avalanches, crevasses et tempêtes de neige sont les principaux dangers naturels que l'Homme doit savoir appréhender. Kim Yong Chun a su maîtriser un de ces phénomènes naturels. Cet Américain de 66 ans, passionné par la randonnée en raquettes, est resté bloqué dans un blizzard durant deux jours. Dans le Nord-Ouest des États-Unis, au Mont Rainier, cet aventurier s'est creusé un tunnel dans la neige et a brûlé des billets pour se réchauffer.

Sur lui, il avait un briquet et d'autres objets de survie. Pour augmenter la température, il a décidé de brûler ses chaussettes de rechange, ses pansements adhésifs, sa brosse à dents, les différents emballages ainsi que ses billets de un et cinq dollars qui se trouvaient dans son portefeuille.

Kim est un homme chanceux

Il faut dire que Kim Yong Chun est habitué aux situations extrêmes. Vétéran de la guerre du Vietnam, il a avoué à la télévision locale de Seattle qu'il n'était pas effrayé et qu'il était rodé pour survivre dans la Nature raconte le site internet d'ABC News. Toutefois, il ajoute : "Je suis chanceux, vraiment un homme chanceux".

Lors d'un blizzard les vents fouettent et sont glacés, alors Kim ne restait pas immobile pour garder sa température à un degré de survie. Pour éviter de penser à sa situation, le sexagénaire rêvait de sa femme et d'un sauna, se parlait, prenait des photos, priait, se demandait si sa famille et ses amis se souciaient de son sort. Il a également fait un feu, bu de l'eau chaude et mangé du riz, des barres chocolatées et autre nourriture coréenne. Le Mont Rainier faisant parti d'un parc national et est donc protégé, il s'est même inquiété de la loi lorsqu'il a brûlé ses six derniers dollars: "J'étais inquiet car c'est un parc naturel protégé. On est pas censé y faire un feu... J'étais inquiet mais je devais survivre". Ironiquement il avoue même que l'argent se consume mieux que les chaussettes en nylon.

D'après son beau-fils, An Malcolm, "il aurait dû mourir. Il tournait en rond, luttait pour trouver un abri, il ne savait pas où aller". Kim, citoyen américain depuis 30 ans maintenant, était à la tête d'un groupe de 16 randonneurs quasiment comme tous les samedis. Il s'est séparé d'eux après avoir glissé sur une pente. A deux reprises, il a expliqué à son groupe par radio qu'il allait bien et qu'il les retrouverait plus loin. Mais, désorienté il a ensuite pris le mauvais chemin.

Des Rangers et des bénévoles à son secours

Lorsque la dizaine de randonneurs ne l'ont pas vu sur le parking, ils ont prévenu les responsables du parc qui ont débuté les recherches. Plusieurs gardiens du parc, chiens et volontaires ont alors été déployés pour retrouver Kim, et ce durant trois jours. "Les gardiens sont sympas, tout comme les bénévoles", a déclaré avec beaucoup de reconnaissance. Selon An Malcolm, c'est un miracle que le sexagénaire soit en vie, grâce à toutes les personnes qui se sont portées volontaires pour le retrouver.

En bonne forme lorsqu'il a été localisé et sauvé, Kim a directement retrouvé sa famille sans passer à l'hôpital. "Il était déterminé. Il répétait qu'il ne mourrait pas tant que Dieu ne l'aurait pas décidé. Tout ce qu'il faisait était dans un but de survie", a expliqué son beau-fils. Mais le miraculé ne veut pas s'arrêter là. Ce drame n'a pas freiné son envie et son besoin de faire de la randonnée. Il considère d'ailleurs que cette activité est un vrai médicament contre son cancer: "Bien sûr que je vais continuer la randonnée, tous les samedis […] sauf si la météo ne me le permet pas".

Gentside

Commenter cet article