Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il droguait sa femme pour qu'elle prenne du poids et reste à la maison

Publié le par M.Hermassi

Un mari jaloux et possessif anglais donnait des stéroïdes en cachette à sa femme pour la forcer à rester à la maison pour garder les enfants.

Jaspreet Singh Gill, femme au foyer en Angleterre, avait pris récemment beaucoup de poids, développé une pilosité excessive sur le visage et le dos, avait la peau anormalement grasse... et même des lambeaux de cuir chevelu qui se détachaient ! Malgré tout cela, son mari lui interdisait d'aller voir le docteur... et pour cause c'est en fait lui qui l'empoisonnait en mettant des stéroïdes dans sa nourriture ! Quand elle s'est plainte que la nourriture qu'il avait commencé à lui préparer depuis peu avait un goût amer, il la culpabilisait en lui disant qu'il l'avait fait spécialement pour elle et elle finissait par manger.

Le pot-aux-roses a été découvert quand leur adolescente a entendu son père moudre quelque chose dans la chambre, rapporte le Daily Mail. Mme Singh a alors ouvert de force une armoire fermée à clé et y a trouvé des stéroïdes anabolisants, de l'Anapolon et du Dianabol. Elle a tout de suite appelé la police.

"Je voulais juste qu'elle prenne du poids"

M. Singh, directeur de la production d'une usine alimentaire à Leicester, a admis avoir administré du poison à sa femme avec intention de nuire de novembre 2010 à janvier 2011. Il a finalement évité de justesse la prison puisque la Cour de Leicester Crown s'est prononcée cette semaine pour une peine de 12 mois avec sursis avec obligation d'assister à un programme de violence conjugale. Il a également interdiction de s'approcher de sa femme et une amende de 350 livres (406 euros).

Pendant des années, il a contrôlé sa femme, l'abusant verbalement et physiquement, lui interdisant de travailler, de sortir et choisisant ce qu'elle portait. Il l'accusait aussi constamment de le tromper et d'avoir des aventures. Madame Singh considère que son mari essayait de saboter sa tentative de perdre du poids et qu'en décembre de l'année dernière, il lui a donné une dose plus forte, provoquant des gonflements et des douleurs intenses dans le nez qui lui avait fait penser à une grippe. Elle a déclaré que son mari lui avait dit le lendemain: "Tu aurais du mourir hier mais tu ne l'as pas fait". Le mari de son côté, a de son côté déclaré à la police: "Je voulais juste qu'elle prenne du poids".

Gentside

Commenter cet article