Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etats-Unis : Quand faire les poubelles devient à la mode

Publié le par M.Hermassi

Etats-Unis : Quand faire les poubelles devient à la mode

De plus en plus d’Américains se mettent à fouiller dans les poubelles. Sans être pauvres, ceux-ci cherchent simplement à profiter un peu des tonnes de produits invendus et sains qui finissent chaque soir à la poubelle.

Ashley Fields fait partie de ces milliers de New-Yorkais qui ont découvert les trésors que renferment les poubelles de leur ville. Comme le rapporte le site Oddity Central, cette étudiante en théâtre n’est pas sans-abri et n’a pas de problème d’argent. Si elle se livre à une telle pratique, c’est parce que la tâche n’a rien de compliqué ni de dégradant et lui permet de faire des économies sur la part de son budget consacrée à la nourriture. Parallèlement à ses études, elle travaille dans un théâtre et faire les poubelles lui permet de s’accorder davantage de plaisirs en ces temps difficiles.

"On ne sait jamais ce qu’on va trouver le soir dans les poubelles"

De plus, elle n’a même pas besoin de se salir les mains, puisque la nourriture encore intacte sous ses emballages et est généralement séparée du reste des ordures et placée dans un sac en plastique à part. Alors que certains dépensent des sommes que la jeune femme trouvent exagérées pour une simple salade chez Starbucks, elle se procure exactement le même produit, mais gratuitement !

Cette situation est due à une législation sanitaire draconienne. Les enseignes telles que Trader Joe’s ou Whole Foods ne peuvent plus vendre un produit, comme un sandwich ou une salade si celui-ci a passé toute une journée sur les étals. Ils sont donc obligés de les jeter et cela même si le produit n’est pas périmé. La plupart du temps, ces produits sont consommables sous les trois jours. Ashley Fields sait donc que lorsqu’elle trouve ce type de produit et les conserve dans son frigo, elle dispose encore de quelques temps pour les manger: "On ne sait jamais ce qu’on va trouver le soir dans les poubelles. […] Par exemple ce soir j’ai trouvé plusieurs grands sandwichs en parfait état !".

Mason Bly, un des gestionnaires de Trader Joe’s dit qu’il donne la plupart des produits invendus de son magasin à des associations caritatives, telle que City Harvest. Il a cependant expliqué que ces organismes doivent respecter des normes et ne peuvent pas accepter tous les invendus issus des grandes chaînes de magasin ou de restauration rapide. Ceux-ci terminent alors à la benne et font le bonheur des chasseurs de poubelles, tels qu’Ashley.

Un réseau social créé pour les "fouilleurs de poubelles" 

Plusieurs personnes appartenant à la classe moyenne se livrent à ces pratiques qui leur permettent de faire des économies considérables. Ils se sont même organisés en réseau comme par exemple avec Meetup, un site internet grâce auquel ils planifient la collecte de nourriture dans les poubelles. Il s ne font pas partie du mouvement freegan, dont les participants se nourrissent exclusivement de produits trouvés dans des poubelles afin de dénoncer le gaspillage industriel. Pour la plupart des Américains, fouiller dans les poubelles n’est pas un acte militant, il s’agit tout simplement d’un moyen particulièrement efficace de faire des économies.

Une nuit, un des reporters du New York Post a suivi Ashley dans ses recherches, cette dernière en est revenue avec environ 160 dollars de produits frais issus de différentes chaînes de restauration comme Starbucks ou Gristedes.

Gentside

Commenter cet article

pecquet 17/12/2012 22:35


Ces gens se nomment les Freegans. Ils constituent un nouveau mouvement anti-société de consommation. En france ils sont aussi appelés les gratuivores.