Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dormir, manger du fer, jouer de la musique… cinq conseils pour soigner vos neurones

Publié le par M.Hermassi

 

Dormir, manger du fer, jouer de la musique… cinq conseils pour soigner vos neurones

Notre cerveau contiendrait quelque 100 milliards de neurones. Un patrimoine précieux que l'on peut préserver de différentes manières. Alors que des chercheurs ont annoncé, jeudi 20 mars, la découverte d'une protéine qui va sûrement permettre de développer des molécules capables de protéger notre cerveau de la maladie d'Alzheimer, francetv info détaille cinq conseils pour soigner ses neurones.

1Dormir suffisamment

Le manque de sommeil peut conduire à une perte de cellules du cerveau. C'est la conclusion d'une étude de l'Ecole de médecine de l'université de Pennsylvanie, publiée par le Journal of Neuroscience (en anglais), et repérée par Slate. Des cellules dont la disparition accélérerait le développement de maladies comme Alzheimer ou Parkinson, précise le site.

"Un manque de sommeil peut favoriser les processus de neurodégénérescence", tandis qu'à l'inverse, "une nuit à bien dormir pourrait être d'une importance critique pour le maintien de la santé du cerveau", a expliqué en décembre Christian Benedict, coordinateur d'une étude menée par des scientifiques suédois, et publiée dans la revueSleep ("Dormir"). Un travail mené après une autre étude, publiée en octobre 2013 dans la revue américaine Science, qui avait conclu que le sommeil accélérait le nettoyage des toxines du cerveau.

"Pendant qu'on dort, on croit que notre cerveau se repose, alors que c'est le moment où il est le plus actif, indique au Parisien Pierre-Marie Lledo, neurobiologiste à l'institut Pasteur. C'est le moment où il utilise le plus d'énergie, où les neurones peuvent recevoir des signaux qui les invitent à survivre."

2Choisir les bons aliments

Le cerveau a besoin de beaucoup de fer, un oligoélément clé pour lui faire parvenir tout l'oxygène dont il a besoin, rappelle dans Paris Match le nutritionniste Jean-Marie Bourre. En effet, "bien que le cerveau ne représente que 2% du poids du corps, il absorbe à lui tout seul au moins 20% de l'oxygène respiré", souligne-t-il. On en trouve notamment "dans le boudin noir, la viande rouge, les fruits de mer et certains poissons à chair rouge tel le thon", énumère le spécialiste.

3Faire du sport

Une activité physique "diminue l'anxiété tout en améliorant l'oxygénation du cerveau, améliore la fabrication des facteurs trophiques, qui aident les neurones à mieux conserver leurs terminaisons nerveuses", écrit Le Figaro.

"Chez les rats, on a la preuve formelle que l'exercice modifie le cerveau et booste la mémoire : accroissement du nombre de neurones dans l'hippocampe (région cérébrale en charge de la mémoire), augmentation des connexions entre les neurones (synapses jouant un rôle fondamental dans l'apprentissage)", détaille le neuroscientifique Marc Roig au Journal du dimanche. Mais "certains résultats obtenus chez le rat ont seulement été confirmés de manière indirecte chez l'homme et font l'objet de recherches complémentaires", précise ce chercheur de l'université McGill, à Montréal (Canada).

4Etre curieux

"Plus on aura appris et emmagasiné des connaissances et des expériences dans sa vie, plus on les utilisera lors de la vieillesse pour compenser un ralentissement des communications des neurones ou une faillite de notre mémoire", explique Bernard Sablonnière, auteur du livre Le Cerveau : les clés de son développement et de sa longévité, au Huffington Post.

Pour entretenir les connexions entre les neurones et en créer de nouvelles, "il faut faire fonctionner son cerveau" et ne pas être "passif", martelait le généticien Albert Jacquard, mort le 11 septembre 2013.

Parmi les activités à privilégier, on peut noter la musique, qui sollicite les deux hémisphères du cerveau. Des scientifiques ont noté chez les musiciens une hypertrophie d'une région du cerveau, l'hippocampe, qui joue un rôle clé dans la mémoire. Des études ont également montré que les enfants musiciens voyaient leurs compétences scolaires s'améliorer. Quant aux jeunes seniors qui commencent une pratique musicale, leur déclin cognitif est réduit.

5Essayer d'en produire de nouveaux

Les neurones ne constituent pas qu'un stock qui s'amenuise progressivement. Il est également possible d'en créer de nouveaux. L'hippocampe, par exemple, est une des rares zones du cerveau à produire de nouveaux neurones pendant toute la vie.

 

Le Parisien a consacré un article à la production de nouveaux neurones, et expliquait notamment que le cerveau était stimulé par les relations humaines. Le quotidien écrivait également qu'il faut "résister aux agressions multiples, sonores, visuelles, dont nous sommes victimes au quotidien."

Francetv info

Commenter cet article