Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des effets inattendus de la lune sur la chirurgie cardiaque

Publié le par M.Hermassi

Les patients qui doivent subir une chirurgie de l'aorte feraient peut-être bien d'attendre la prochaine pleine lune. Selon une équipe de chercheurs américains, le taux de survie est en effet meilleur entre le 15ème et le 21ème jour du cycle lunaire.

Les effets de la lune sur le corps humain n'intéressent pas que les spécialistes du sommeil. Si plusieurs études ont infirmé la croyance qui voudrait que le nombre de naissances augmente lors de la pleine lune, une équipe de chercheurs américains vient de montrer que la réussite de certaines chirurgies cardiaques varierait selon le cycle lunaire.

L'étude a porté sur plus de deux cents patients (hommes et femmes) hospitalisés entre 1996 et 2011 à la suite d'une dissection aortique. Responsable d'une accumulation de sang dans la paroi de l'aorte, la dissection aortique nécessite une intervention chirurgicale pour éviter que l'hématome ne finisse par obstruer l'artère.

Les scientifiques américains de l'université de Brown ont cherché à savoir si la mortalité et la durée d'hospitalisation liées à la chirurgie réparatrice de la dissection aortique étaient influencées par le cycle lunaire ainsi que par la saison. Bien que le taux de mortalité se soit révélé légèrement supérieur en hiver, les résultats n'ont pas mis en évidence un effet significatif de la saisonnalité.

De manière plus surprenante, les chercheurs ont observé que les chances de survie des patients opérés étaient dépendantes du cycle lunaire. La mortalité était ainsi diminuée pour les interventions ayant eu lieu entre le 15e et le 21e jour du cycle lunaire, au moment donc de la pleine lune et dans les quelques jours qui suivent. Ceci indépendamment de l'âge, du genre et des facteurs de risques associés (diabète, hypertension…) des patients.

La durée d'hospitalisation serait également légèrement écourtée durant la pleine lune. Mais cet effet ne se retrouve que chez les hommes qui en plus de la chirurgie réparatrice de l'aorte ont subi un pontage ou une chirurgie des valves.

 

Des résultats surprenants qui pourraient être expliqués par une influence de la lune sur les capacités de récupération des patients, tant que sur les performances du corps médical. Les scientifiques n'avancent cependant aucune hypothèse pour l'instant et espèrent que de prochaines études apporteront un éclairage sur ces mystérieux effets de l'astre lunaire.

LeFigaro.fr

Commenter cet article