Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comètes ou astéroïdes ? Les centaures de notre système solaire décryptés

Publié le par M.Hermassi

Les centaures sont des objets spatiaux qui circulent entre Jupiter et Neptune au sein de notre système solaire
Des scientifiques de la NASA viennent de lever le mystère sur les "Centaures" aux confins de notre système solaire : ce sont en majorité des comètes. Le système solaire comprend bien plus d'objets que les 8 planètes que nous connaissons tous. Outre la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, il comprend de nombreux objets en orbite et dans l'entourage de notre étoile. Dans la zone entre Jupiter et Neptune, les astronomes observent un ensemble d'objets qui ont été baptisés "centaures". En référence à la créature mythologique mi-homme mi-cheval, les centaures sont des objets que les scientifiques classent entre les astéroïdes et les comètes, faute de données suffisantes pour déterminer leur véritable nature. Mais des astronomes de la NASA viennent de donner un début de réponse en affirmant que ces centaures seraient en fait des comètes. Une orbite chaotique Le premier centaure a été découvert en 1920, et fut nommé 944 Hidalgo. Des centaines d'autres ont été répertoriés depuis, le plus large d'entre eux, 10199 Chariklo, ayant un diamètre de 260 km. "Tout comme les créatures mythologiques, les centaures semblent avoir une double vie", déclare l'un des auteurs de l'étude, James Bauer, du Jet Propulsion Laboratory. Leur orbite est en effet chaotique, ils peuvent se faire happer par l'attraction des planètes ou du Soleil, ou au contraire se faire éjecter du système solaire. Mais aucun centaure n'a pu être photographié de près, ce qui rend difficile la distinction entre comète et astéroïde pour les astronomes. Les données proviennent du satellite WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer), un engin lancé en 2009 qui observe l'espace à la lumière infrarouge. Il a permis de découvrir des milliers d'astéroïdes, ainsi qu'une nouvelle classe d'étoile, les étoiles brunes (ou de type Y). L'étude porte sur 52 centaures, dont 15 ont été nouvellement découverts. La couleur de leur surface permet de les analyser Concrètement, le satellite a permis de calculer l’albédo des centaures, c'est-à-dire leur réflectivité à la lumière. Une information qui permet de différencier comètes et astéroïdes : les premières ont une surface très noire (rien à voir avec leur queue très lumineuse, qui se "déclenche" quand celles-ci passent près du soleil), alors que les astéroïdes sont plus brillants, à l'instar de la Lune. Observés à la lumière visible, les centaures ont des couleurs qui varient du bleu au rouge. Or, les données de WISE ont indiqué que les centaures bleus avaient une surface bien plus sombre, caractéristique des comètes. Près de 2/3 des centaures étudiés ont ainsi été associés à des comètes, dont l'origine serait l'extrême limite de notre système solaire. Mais il n'est pas certain que les autres soient tout à fait des astéroïdes, appelant ainsi à poursuivre les recherches. D'après les auteurs, de nouvelles études des données de WISE pourraient apporter d'autres réponses. Il semblerait donc bien que les centaures n'aient pas fini de révéler tous leurs secrets. (Crédit photo : NASA/JPL-Caltech)

Maxisciences 

Commenter cet article