Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Clonage thérapeutique : création inédite de cellules souches embryonnaires humaines

Publié le par M.Hermassi

Des chercheurs américains sont parvenus à créer des cellules souches embryonnaires humaines

Pour la première fois, des chercheurs américains sont parvenus à créer des cellules souches embryonnaires humaines à partir de cellules de peau grâce à une technique de clonage.

Le clonage thérapeutique relancé ! Une création totalement inédite vient secouer le monde de la science. En effet, des chercheurs américains ont réussi à réaliser des cellule souches embryonnaires humaines à partir de cellules de peau par le biais d'une technique de clonage. Après plusieurs tentatives dans le vide, il s'agit d'une grande première. Les scientifiques en question ont ainsi montré qu'il était possibilité de créer des cellules souches embryonnaires génétiquement identiques à la personne dont elles sont dérivées.

Mais comment ont-il fait ? En réalité, les chercheurs ont utilisé une technique de clonage qui consiste à extraire le noyau des cellules de la peau. Dans ce cas, il contenait l'ADN d'un nouveau-né de huit mois. Ils l'ont ensuite transférer dans des ovules d'humains provenant de donneurs. Ayant produit des embryons, les ovules ont permis l'extraction de cellules souches embryonnaires.

"Les cellules souches obtenues par cette technique ont démontré leur capacité à se différencier comme des cellules souches embryonnaires normales en différents types de cellules: nerveuses, hépatiques et cardiaques", a expliqué le Docteur Mitalipov dont la recherche paraît dans la version en ligne de la revue américaine Cell, avant d'ajouter que "comme ces cellules souches reprogrammées peuvent être obtenues à partir de matériau génétique du noyau d'un malade, il n'y a aucun problème de rejet des cellules implantées".

Ces cellules seraient particulièrement prometteuses pour traiter la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques et des pathologies cardiaques.

Atlantico.fr

Commenter cet article