Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CE QU’IL RESTERA DE NOUS

Publié le par M.Hermassi

 

L'une des 100 images du projet The Last Pictures qui doivent être envoyées en orbite autour de la Terre, représentant des orphelins grecs et arméniens goûtant à la mer pour la première fois. (creativetime.org)

 

 

100 photographies de l’humanité envoyées en orbite autour de la Terre

"De toutes les images qui ont jamais été prises, seriez-vous capable d'en sélectionner seulement 100 pour représenter notre espèce et les accomplissements de l'humanité ?" Ainsi se résume le défi qu'a choisi de relever l'artiste et géographe américain Trevor Paglen, dont le projet, The Last Pictures, est présenté dans un article du magazine américain Wired. L'idée : envoyer en orbite autour de notre planète ces images censées donner un aperçu de l'humanité, afin d'en laisser une trace à un éventuel extra-terrestre de passage, lorsque celle-ci se sera éteinte. En orbite, car l'objet aura ainsi bien plus de chance de se conserver "jusqu'à ce que la Terre elle-même ne soit plus"est-il noté dans la présentation du projet sur le siteCreativeTime.

La question du choix des photographies fait pleinement partie de l'intérêt du projet, pour Trevor Paglen : "Un de ses aspects était d'impliquer l'imagination des gens", explique-t-il à Wired. L'équipe a ainsi reçu, du public, quelque 10 000 images. Elle en a sélectionné cent, notamment pour leurs caractères "esthétiques" et"énigmatiques", qui sont d'ailleurs compilées dans un livre en vente sur Internet.

 

  Les nano-images du projet The Last Pictures placées à l'intérieur du disque en plaqué or qui doit être envoyé en orbite autour de la Terre. (creativetime.org)

 


Après cette sélection drastique, restait à régler "deux autres énormes problèmes" :"d'une, comment faire pour que ces 100 images survivent des milliards d'années dans l'espace ? De deux, comment les placer en orbite ?" La première difficulté a été résolue par des chercheurs (du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et duNano-engineered composite aerospace structures consortium), qui ont, en bref, "nano-gravé" les images sur un disque en silicone, protégé par une coque en aluminium plaqué or. La seconde a été surmontée grâce au soutien d'une entreprise américaine dédiée à l'industrie des satellites (EchoStar).

Résultat : les "dernières images" doivent être envoyées en orbite à bord d'un satellite le 20 novembre, depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Un satellite de plus, en somme, qui viendra rejoindre les environ 800 engins envoyés en orbite depuis 1963, et qui forment un anneau artificiel autour de la planète bleue, note CreativeTime.

Ce n'est pas la première fois que des humains envoient des "bouteilles dans l'espace" pour signaler, à tout hasard, leur présence. Wired rappelle ainsi les sons et images (Voyager golden record) envoyés par l'astrophysicien Carl Sagan à bord des deux sondes Voyager, en 1977. Depuis, les engins errent aux confins du système solaire. Voyager 1 est même entré, depuis 2010, dans une zone de transition, qui pourrait préfigurer une sortie prochaine de l'héliosphère, la zone d'influence du Soleil. Elle plongera alors "dans le gaz interstellaire, à partir duquel se forment les étoiles"rapportait Le Point en septembre.

 

LeMonde.fr

 

Commenter cet article