Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce qu'il faut savoir sur les violences faites aux femmes

Publié le par M.Hermassi

Ce qu'il faut savoir sur les violences faites aux femmes

A l'occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, LEXPRESS.fr fait le point sur un phénomène qui peut prendre plusieurs formes: viol, violences conjugales, harcèlement au travail, ou encore mariage forcé. 

Deux millions de femmes sont concernées par les violences conjugales et une sur dix est victime de viol ou de tentative de viol. En France, la gente féminine subit des préjudices qui prennent différentes formes. A l'occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, LEXPRESS.fr revient sur le viol, le harcèlement, le mariage forcé et les femmes battues. 

Le viol, "un crime presque ordinaire"

Chaque année, plus de 1200 viols font l'objet d'une condamnation par la justice en France. Mais le fléau est beaucoup plus grave. Au total, une femme sur six affirme avoir déjà été victime de viol ou tentative de viol, selon les auteures du livre Viol, un crime presque ordinaire. Selon elles, "rien ne sert d'alourdir encore les peines" à l'encontre des violeurs. "Il faudrait d'abord que les victimes se sentent le droit de dénoncer leurs agresseurs (seules 10% le font!), et que la peine des agresseurs soit accompagnée de 'soins' (pas des médicaments mais un accompagnement global). Aujourd'hui, contrairement à ce que dit la loi, très peu d'entre eux sont suivis."  

[Lire: "La plupart des viols sont commis par quelqu'un de l'entourage"] 

Violences au sein des couples

157 femmes et 27 hommes sont décédés à la suite de violences au sein d'un couple en 2007, indique une enquête du Sénat. Et pour les femmes battues, il reste difficile d'échapper à leur agresseur. Même après une séparation, elles restent en danger car leur adresse est souvent connue de leur ex-conjoint (notamment s'ils ont eu un ou plusieurs enfants ensemble). "Il est fréquent que les violences (allant jusqu'au meurtre) se poursuivent à l'occasion de l'exercice de l'autorité parentale" confirme Françoise Brié, de la Fédération nationale solidarité femmes.  

[Lire: "Actuellement, c'est à la femme d'assurer sa propre sécurité"] 

Moins reconnus, les dangers du harcèlement conjugal

Au sein d'un couple, il n'y a pas que les violences physiques. Les violences psychologiques peuvent s'avérer tout aussi dangereuses. Denise, 50 ans, a témoigné de son cauchemar sur LEXPRESS.fr: "Poussée à bout, je crois naïvement qu'en consultant un thérapeute de couple, on pourra effacer les malentendus. Or, c'est à ce moment précis qu'il met tout en oeuvre pour me faire passer pour une dingue." Si on additionne tous les types de violences conjugales (physiques et psychologiques), environ deux millions de femmes seraient concernées en France. 

[Lire: "Il me fait passer pour une folle"] 

Le harcèlement au travail, aussi

Au travail, 16,7% des femmes subissent des pressions psychologiques et 8,5% subissent des agressions verbales, selon un rapport de l'Assemblée nationale . Là aussi, il est "extrêmement difficile d'en parler pour les victimes", selon la clinicienne du travail Michèle Mariette. Parfois négligée, cette forme de violences comporte pourtant des risques réels: "Lorsqu'on est harcelé, cela se traduit par des symptômes concrets: on se sent plus que mal à l'aise ou gênée, on ressent un vrai mal-être, des troubles du sommeil et de l'alimentation, de l'anxiété", indique Michèle Mariette.  

[Lire: "Les femmes sont encore confrontées aux remarques misogynes"] 

Le mariage forcé

Enfin une bonne nouvelle: le nombre de mariages forcés diminue,selon l'INED. "Aujourd'hui, encore 2% des femmes immigrées qui ont entre 26 et 30 ans ne choisissent pas leur conjoint, contre 9% des femmes entre 51 et 60 ans" résume Christelle Hamel, sociologue. Une baisse qu'elle explique par l'engagement d'associations comme Voix de femmes ou la Fédération Nationale GAMS

[Lire: Les mariages forcés reculent en France]

L'Express.fr 

Commenter cet article