Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boire du café pour réduire le risque de diabète

Publié le par M.Hermassi

Illustration café

Consommer du café pourrait aider à réduire les risques de diabète de type 2, selon une étude menée par des chercheurs chinois.

Des chercheurs de l'Université Huazhong des Sciences et Technologies, en Chine, ont mené une étude sur le pouvoir du café contre les risques de développer un diabète de type 2. Cette pathologie particulièrement récurrente survient généralement à partir de 40 ans, lorsque le corps ne produit plus suffisamment d'insuline, entrainant un excès de sucre dans le sang. Selon les scientifiques, des extraits de café pourrait ainsi permettre de conserver les cellules productrices d’insuline en bloquant l’accumulation d’une protéine destructrice connue pour déclencher le diabète.

La nouvelle étude a d’ores et déjà fait l’objet d’une publication dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry. Au total, trois composés contenus dans la boisson ont été identifiés : la caféine, l'acide caféique et l'acide chlorogénique. "Ces trois éléments contenus dans le café ont la capacité d’inverser le processus toxique et peuvent expliquer pourquoi la consommation de café est associée à un risque moindre de diabète de type 2", explique au Dailymail Huang Kun, directeur de l’équipe de recherche. Selon lui, cette nouvelle découverte pourrait mener vers la synthèse de traitements plus efficaces.

Actuellement, les trois substances ont abouti à des résultats positifs lors de tests effectués en laboratoire. La caféine demeure toutefois la moins efficace des trois. De ce fait, les scientifiques recommandent particulièrement la consommation de café décaféiné. "Dans cette boisson les pourcentages en acide caféique et acide chlorogénique sont encore plus élevés alors que le niveau de caféine est considérablement réduit", souligne Huang Kun.

Un effet contesté

Cette nouvelle découverte a toutefois été reçue avec un enthousiasme mitigé auprès de la communauté scientifique. Joe Vinson, professeur à l’Université de Scranton, en Pennsylvanie, pointe le fait que les travaux menés par ses collègues de Chine utilisent des concentrations de ces composés bien plus élevées que celles qu’on trouve normalement dans un café typique.

Néanmoins, le diabète touche actuellement de plus en plus de personnes. En septembre 2011, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recensait plus de 346 millions de personnes atteintes dans le monde. Les projections établies par l’organisme prévoient en outre que la pathologie devienne la septième principale cause de décès à l’échelle mondiale d’ici 2030. La découverte des chercheurs chinois pourraient ainsi donner une piste potentielle pour enrayer le phénomène.

Maxisciences

Commenter cet article