Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Audition : les dégâts des concerts

Publié le par M.Hermassi

Audition : les dégâts des concerts

L'intensité des sons est exprimée sur une échelle qui va de 0 à 120 décibels (dB). La limite de nocivité – car le bruit même harmonieux, peut être réellement dangereux - se situe à 85-90 dB. Au-delà de ce seuil, le niveau sonore provoque des lésions plus ou moins importantes du système auditif. Des lésions le plus souvent, irréversibles.

Lors d'un concert, près des enceintes le niveau dépasse souvent 105 dB. Des bourdonnements et des sifflements, que les médecins appellent des acouphènes,  peuvent alors survenir. Ils signent en quelque sorte le traumatisme subi par notre système auditif. Dans la plupart des cas, un « temps de récupération » de 12 à 24 heures, au calme, sera nécessaire pour diminuer l'intensité de ces troubles. Mais le traumatisme que nous aurons subi ne sera pas réparé pour autant.

L'oreille interne renferme des cellules sensorielles revêtues de cils, les cellules ciliées. Grâce à elles et aux messages électriques qu'elles envoient au cerveau, nous décryptons les sons environnants : la parole, la musique, les bruits de la vie...Autrement dit, ce sont elles qui nous permettent d'entendre. Précieuses donc, mais peu nombreuses et surtout très fragiles, les cellules ciliées ne se renouvellent pas. C'est pourquoi toute lésion entraîne un vieillissement prématuré de l'oreille.

Dans le cas où les bourdonnements persistent plus de 12 heures, il est impératif de consulter un médecin.

Ecrit par : Florence Grassin – Edité par : Emmanuel Ducreuzet 

Destination Santé

Commenter cet article