Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après une opération révolutionnaire, ce mouton vit avec un coeur artificiel

Publié le par M.Hermassi

Ce mouton a subi une opération cardiaque révolutionnaire

Le 14 mars dernier, un mouton a subi une opération cardiaque et vit avec une pompe mécanique. Ce dispositif réalise les principales fonctions du cœur et utilises les technologies aérospatiales

Grâce au mouton Tianjiu, ce sont près de 16 millions de Chinois qui retrouvent espoir. Ce mouton est en effet le premier être-vivant à vivre à l'aide d'une pompe en métal. Récemment, l'animal a subi une lourde opération du cœur pour que cette pompe, qui relève d'une nouvelle technologie médicale, puisse être testée. La technologie spatiale au service de la médecine Depuis plus de deux mois, Tianjiu semble s'être remis de son opération et n'est pas gêné par cette pompe qui aide son cœur à fonctionner. Ce dispositif reprend des procédés utilisés dans le domaine de la technologie spatiale et médicale pour fonctionner. Aussi, e système a été développé par l'hôpital cardiovasculaire international TEDA et l'Académie chinoise de la technologie des lanceurs spatiaux, précise le site Metro. D'après Liu Xiaocheng, le président de l’hôpital où s'est déroulée cette opération, ce cœur artificiel troisième génération reprend les technologies jusque-là réservées à l'aérospatiale. Les chercheurs ont repris le système de suspension magnétique et des valves hydrodynamiques pour mettre en place cette pompe à sang. Une pompe mécanique pour aider le cœur dans ses fonctions principales Ce dispositif n'est pas un cœur artificiel, mais un dispositif qui permet de soulager le cœur défaillant. Le seul inconvénient de cette pompe a sang, dont l'installation a eu lieu de 14 mars dernier, est qu'elle nécessite une batterie externe. Pour les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, cette pompe mécanique pourrait être une alternative à la greffe du cœur. En effet, en Chine, plus de 16 millions de personnes souffrent de maladies cardiaques et sont en attente d'une greffe. Le site News Xinhuanet révèle d'ailleurs que la Chine travaille sur ce type de dispositif depuis les années 80. Cette première opération réussie est donc un premier pas pour les chercheurs, bien que le test ait été réalisé sur un animal. 

Gentside

Commenter cet article