Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après nous, le déluge... La carte qui montre l'ampleur des dévastations si toute la glace de la planète fondait

Publié le par M.Hermassi

La température moyenne de la plannète augmentera de 4,6 degrés si l'émission des gazs à effet de serre ne baisse pas.

Atlantico.fr

L'avenir de notre planète, à défaut d'être vert, n'est pas non plus très rose. La concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère a atteint un nouveau record en 2012, la température moyenne augmentera de 4,6 degrés si leurs émissions ne baissent pas, prévient le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), et les différents scénarios envisagés pour 2100 ne sont guère optimistes. 

Alors quitte à ce que le réchauffement climatique continue d'être ignoré, autant imaginer le pire. Le magazine National Geographic, célèbre pour mettre en avant les plus belles photos illustrant la nature, vient de publier des cartes interactives des régions du globe en partant d'un postulat : toute la glace présente sur les terres a fondu, augmentant le niveau des mers de 66 mètres.

Selon les prévisions du GIEC, le niveau des mers montera de 26 cm à 82 cm d’ici la fin du siècle. "Il y a plus de 5 millions de miles cubes de glace sur Terre, et certains scientifiques affirment qu'il faudra plus de 5 000 ans pour la faire fondre entièrement", écrit National Geographic. "Si nous continuons à ajouter du carbone dans l'atmosphère, nous allons très certainement crée une planète sans glace, avec une température moyenne de 26,6 °C contre 14,4 °C actuellement".

Le résultat de la projection est étonnant [voir les cartes reproduites ci-dessous] : cette nouvelle donne redessine complètement les continents, les côtes, les pays.

Si le Portugal, l'Espagne, la Turquie, la Grèce, les Balkans et la Norvège sont plutôt épargnés, ce n'est pas le cas du Danemark et des Pays-Bas, qui ont complètement disparus. Marseille, Bordeaux et Rennes sont sous l'eau, tout comme Londres, Hambourg et Venise. Côté russe, la mer Caspienne a presque doublé de volume. 

L'Amérique du nord n'est pas mieux lotie. Aux Etats-Unis, c'est globalement toute la façade Est qui disparaît. La Floride, comme tout le pourtour du Golfe du Mexique, sont engloutis. A part quelques parcelles de terres proches du Groenland, le Canada est relativement peu impacté. L'Amérique centrale dit quant à elle adieu à la moitié de ses terres émergées. 

 

De l'autre côté du Pacifique, en Asie du sud-est, la situation est tout aussi critique. L'Inde et la Chine abandonne d'importantes zones autrefois terrestres, l'Indonésie est à moitié recouverte par les eaux, le Bangladesh devient la nouvelle Atlantide. En Chine, près de 600 000 millions de personnes habitent actuellement les zones menacées.

Commenter cet article