Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accusé à tort d'être un "pervers sexuel", il décède lors de son arrestation

Publié le par M.Hermassi

Accusé à tort d'être un "pervers sexuel", il décède lors de son arrestation

Jean-Claude, 65 ans, était soupçonné par des parents d'élèves d'être un pervers. Il a succombé à un malaise cardiaque au moment de son interpellation. 

"Il n'avait pas l'air normal." "Il avait une attitude suspecte, il n'était pas net, on n'avait pas confiance." C'était ce qu'on pouvait entendre à Brest de Jean-Claude. Cet homme, considéré à tort par des parents d'élèves comme un "pervers sexuel", a succombé ce mardi à un malaise cardiaque lors de son interpellation.  

Flash back. Depuis une quinzaine de jours, ce célibataire de 65 ans, placé sous curatelle et sans antécédent judiciaire, se poste devant le trottoir de l'école maternelle Auguste Dupouy à Brest, dans le Finistère. Habitant de Bellevue, un quartier populaire dans la périphérie de Brest, il attire négativement l'attention des parents d'élèves avec ses claquettes et son allure négligée. 

Il me faisait peur. J'avais mis en garde mon grand garçon 

Puis, le même retraité est vu en compagnie d'une fillette ayant échappé à l'attention de sa mère. Il prend l'enfant par la main et la remet à un personnel de l'établissement scolaire. Une voisine assiste à la scène et alerte la mère, qui dépose une main courante.  

"Tout porte à croire qu'il y a eu une interprétation de ce geste par d'autres parents de bonne foi par rapport à ce monsieur qui avait l'habitude d'évoluer autour de l'école", souligne le commissaire de la sûreté de Brest, Yves Floc'h.  

Dès lors, la rumeur enfle. Jean-Claude est soupçonné d'être un "pervers sexuel". "Il me faisait peur. J'avais mis en garde mon grand garçon, de partir en courant s'il s'approchait", confie une mère d'élève au Parisien.  

Comment l'homme est-il interpellé?

Lundi 28 novembre, Jean-Claude est désigné à la police comme ayant eu un comportement suspect à proximité de l'école maternelle. Ce n'est pas la première fois que des parents d'élèves signalent sa présence "suspecte" aux autorités. Mais cette fois les forces de l'ordre décident d'intervenir.  

D'après le commissaire Floc'h, l'homme a, dans un premier temps, "été poursuivi par des passants et rattrapé à l'entrée de son immeuble". Selon Le Parisien, il est alors verbalement agressé et retenu dans la cabine d'ascenseur de son domicile. La police arrive sur place pensant être face à un "flagrant délit": une fillette pleure dans le hall de l'immeuble. Les officiers menottent le retraité et le placent, sans utiliser la force, dans un véhicule de police. L'homme fait alors brusquement un malaise cardiaque. Malaise auquel il succombe, peu avant 18h, malgré les efforts du Samu pour le réanimer.  

Interrogées par l'AFP, des mères de famille confirment avoir averti la police mais démentent formellement avoir poursuivi la victime jusque dans le hall de son immeuble.  

Où en est l'enquête?

"A ce stade, aucun élément négatif ne peut être mis en exergue accréditant la moindre thèse que cet homme ait eu des intentions malveillantes à l'encontre d'un enfant, soit en terme d'enlèvement, soit d'atteinte sexuelle", a commenté le commissaire Floc'h.  

Le parquet de Brest a demandé une autopsie du retraité afin de définir les causes de la mort.  

Une nébuleuse de rumeurs qui a enflé à partir d'une méprise 

"Il est très important, en dehors de la vigilance normale des citoyens, qu'on ne se méprenne pas et que l'on n'entretienne pas des climats de psychose qui peuvent arriver à ce genre d'issue fatale", a déclaré pour sa part le procureur de la République de Brest, Bertrand Leclerc.  

"On a vécu pendant une dizaine de jours dans une nébuleuse de rumeurs qui a enflé à partir d'une méprise sur un homme vu tentant d'enlever une enfant alors que ce n'est pas le cas (...). Mais personne n'a véritablement pris la peine d'alerter les services de police et c'est là qu'est l'erreur", a insisté le magistrat.

L'Express.fr  

Commenter cet article