Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quand des «préservatifs-viagra»?

Publié le par M.Hermassi

Des préservatifs robertelyov via Flickr CC License by

Le deux-en-un. Des préservatifs Durex pourraient bien prochainement contenir un gel aux effets similaires du Viagra alors que Bloomberg rapporte que la maison-mère de l'entreprise, Reckitt Benckiser, spécialisée dans les produits d'entretien ménager, pourrait être sur le point d'acquérir une société pharmaceutique britannique, Futura Medical, productrice du gel Zanifil.

Ce gel vasodilatateur, qui serait enduit autour du préservatif, accroît et maintient la pression sanguine au niveau du pénis pour assurer une érection plus forte et durable. 

A la diffèrence des tablettes de comprimés de Viagra, le préservatif serait vendu sans une ordonnance médicale et ne serait pas nécessairement destiné aux personnes soufrant de troubles d'érection ou d'impuissance sexuelle mais se concevrait davantage comme un élément incitatif pour les personnes qui trouvent que l'utilisation d'un préservatif normal, du fait d'une certaine perte de sensibilité, rend plus difficile l'érection et évitent d'y avoir recours lors de l'acte sexuel.

«Le défi est d'avoir un produit stable dans le préservatif –un gel qui ne nuit pas à la composition et à la consistance du préservatif», arguait James Barder de Futura Medical au Wall Street Journal en avril. Par ailleurs, il faudra bien savoir le vendre. Sachant que 40% des préservatifs vendus sont achetés par des femmes, «si le packaging dit que le préservatif vous donnera un plus gros pénis, et qu'une femme le donne à un homme, ce dernier pourra réagir comme ça "Tu me donnes ça, car tu trouves que mon pénis est petit?"»

Reckitt Benckiser cherche à augmenter ses parts de marché en proposant aux consommateurs un produit différent, notamment aux Etats-Unis, où le marché de préservatifs reste dominé par la marque Trojan (Church & Dwight Company). Le préservatif avec du Viagra, comme il a déjà été surnommé bien que la société Pfizer n'y joue aucun rôle, a déjà obtenu l'agrément de vente de 29 pays et attend l'avis de la Commission européenne quant à sa commercialisation sur le marché européen. En étant utilisé par des hommes initialement plutôt réticents au recours à un préservatif, les autorités pourraient être séduites dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles.

«C'est une étape de plus dans le processus de normalisation de l'usage des préservatifs, ce qui est vraiment nécessaire pour changer les attitudes et comportements», estime Adam Glickman, fondateur du site de vente en ligne Condomania, pour Portfolio Magazine. Ce «préservatif avec viagra» pourrait être également un moyen de stopper la progression des MST au sein des seniors qui ont une activité sexuelle plus importante mais pas nécessairement plus sécurisée.

Futura Medical avait originellement conçu le gel vasodilatateur pour traiter de l'angine de poitrine, résultant d'une diminution du débit sanguin dans une artère coronaire et d'un manque d'oxygène, apporté par le flux sanguin, au niveau du coeur, et est également en train de concevoir un spray retardant l'éjaculation pour un autre producteur et distributeur de préservatifs, l'australien Ansell.

Photo: Des préservatifs robertelyov via Flickr CC License by

Slate.fr

Commenter cet article