Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La déconfiture d’un Empire.

Publié le par M.Hermassi

2152602110-exorciste-enfer-et-contre-tout.jpg

D’abord l’histoire du préservatif en Afrique, ensuite les nombreux cas de pédophilie, et enfin la petite cerise sur le gâteau, l’histoire de cette exorciste qui retire des clous et des poupées de chiffons de la bouche des sois disant possédés par le diable, sans oublier la recommandation d’éviter de manger de la tarte des mains de nos belles-mères. Et puis quoi encore !!....Décidément le ridicule devient à la mode, une salade pareille fait dresser les cheveux sur la tête d’un chauve. Je croyais que l’exorcisme n’était cru qu’au moyen-âge, mais voilà qu’il refait peau neuve  l’an 2010. L’exorciste de 2010 est un dignitaire d’une institution religieuse bien connue, ces supérieures approuvent son exercice, de guérisseur de la démence. C’est le comble de la bêtise, on enferme des gens dans des asiles de fous pour moins que ça ! Les symptômes marquant la décadence de ces institutions bat son plein. Ces manifestations diaboliques, et manipulatrices trouvent malheureusement des clients à la pelle. Au train où vont les choses, nous assisterons bientôt à l’exorcisme en série pratiquées par des robots en soutanes. Je vous recommande de lire l’article sur l’exorcisme paru dans le journal « 20 minutes.fr » le 25 .09.2010.

 

M.Hermassi

 

            Voici l’article : Exorciste, enfer et contre tout

Chaque jour à 8h, le père Gabriele Amorth retrouve crucifix, étole et eau bénite à son bureau pour honorer ses dix-sept rendez-vous quotidiens. Le matin est réservé aux cas les plus difficiles. Car à 85 ans, l'exorciste en chef du Vatican, qui publie aujourd'hui ses Confessions (éd. Michel Lafon), a fort à faire.

Photos/Vidéos liées

En un quart de siècle d'exercice, il revendique 70.000 séances. Parmi elles, beaucoup se sont transformées en de véritables tête-à-tête avec Satan, via des patients vitupérant, rampant sur le sol ou crachant des clous.

Témoins de la matérialisation du démon, le père conserve ainsi chez lui plus de deux kilos de métaux et de poupées en plastique apparus dans la bouche de ses patients.

Le soutien de Benoît XVI

L'époque, qui conjugue «déclin de la vie religieuse et émergence d'activités sataniques», selon Marco Tosatti, journaliste à La Stampa et auteur des entretiens, ne l'épargne pas.

Gabriele Amorth peut, en revanche, compter sur un soutien, et pas des moindres. Benoît XVI, comme Jean-Paul II en son temps, est favorable aux prières d'exorcisme. «Vous faites un travail utile et juste», lui aurait-il dit, raconte Marco Tosatti.

Méfiez-vous des belles-mères

Pas question pour autant de jouer au plus malin avec Satan. Comme pour une psychanalyse, «il est impossible d'exorciser contre la volonté du patient». Les causes d'une possession sont, raconte Gabriele Amorth, aussi nombreuses que triviales.

Méfiez-vous des belles-mères, dit-il en substance. Attention donc à la part de tarte cassée ou à la boisson qu'elle vous tend avec un peu trop de zèle! Car vous pourriez bien rejoindre la cohorte des possédés. A Paris, 2.000 séances d'exorcisme auraient été pratiquées cette année.

Voir les commentaires

Le salaire de l’orgueil.

Publié le par M.Hermassi

Depuis la fin du dernier millénaire, beaucoup de choses ont changé. Parmi les évènements les plus importants nous constatons une nouvelle façon d’avoir une justice équitable, c’est de recourir à des moyens peu élégants. Pour les uns cela s’appelle du terrorisme, pour d’autres une justice tout cours. Qualifier quelqu’un qui ne lui reste qu’un seul moyen pour  se faire entendre, réclamer ses droits de terroristes, parce qu’il utilise des moyens peu sélectives, n’a aucun sens.  Ces combattants de l’ombre n’ont à leur disposition qu’un matériel rudimentaire, et l’effet de la surprise les seuls  moyens pour faire face à une armada disposant d’un arsenal de technologies de pointes, de moyens financier qui se compte par des centaines de milliard de dollars, de logistique appuyées d’observations par satellites etc. Leur avantage est de frapper là où l’on s’attend le  moins, malheureusement ces moyens ne sont pas toujours  sans bavures, et met à contribution la vie de beaucoup d’innocents, exactement comme dans toutes les guerres que le monde a  connues. Qui sont ces soit- disant terroristes ? Et qui les a qualifient ainsi ? Tout d’abord il faut faire la part des choses. Il y a une différence entre celui qui réclame justice, et celui qui cherche par tous les moyen à s’enrichir. Quelqu’un qui se fait exploser alors qu’il  a moins de 30 ans, diplômé universitaire, n’est pas un terroriste !! Son geste s’explique par le fait qu’il n’a pas trouvé sa place dans la société comme tout le monde, que ses droits sont bafoués, son geste est celui d’un désespéré, qui voit que continuer de vivre n’a plus aucun sens pour lui. Qui le qualifie de terroriste ? Ce sont ceux qui lui ont ravi, sa liberté, et  son droit d’être humain. Le combat bien qu’il soit inégal sur le plan de moyens, ces soldats de l’ombre rapportent plus de victoires que les géants auxquels ils font face, c’est l’effet de la surprise qui leur donne cet avantage.  Malgré l’échec des grandes puissances, ceux-ci persistent à utiliser, leurs méthodes traditionnelles qui sont de vouloir écraser l’adversaire par la force, tout en mettant aussi en péril des centaines de milliers d’innocents qui n’ont rien à voir avec leurs problèmes. N’est-ce pas là un acte de terrorisme ? Non, quand on tue des civils, on dit des bouts des lèvres qu’il s’agit  d’une bavure. La vrais raison à ces agissements aveugles réside dans le fait qu’on ne veut pas s’avouer vaincu, ni perdre la face, les grandes parades militaire sur les champs Elysée, la place rouge, ou autres n’impressionnent plus personne. Il faut mieux reconnaitre  enfin qu’il est temps de changer cette politique, et admettre que la loi du plus fort ne paye plus.. Un taureau en furie peut être terrassé par un petit serpent malin et venimeux !! (Toujours l’effet de la surprise !!). Quand une sois disant quatrième puissance du monde, recourt à des moyens militaire sophistiqués de représailles pour libérer quelques otages, n’est-ce pas là une démonstration qui ne fera qu’aggraver la situation et signer l’exécution de ces pauvres otages ? C’est à se demander ce que ces hauts responsables ont à la place de leurs cervelles. Bien sûr il faut montrer à tout le monde qu’on est une  puissance nucléaire, on doit exhiber son arsenal  militaire, seulement que se passe-t-ils quand ils échouent ?  Quand il arrive que des otages retrouvent la liberté, ce n’est pas grâce à des interventions musclées des troupes d’élite. Mais bel et bien acquit contre une rançon tractée dans les coulisses avec les ravisseurs. Tout en continuant de nier les faits pour maquiller leur forfait et préserver leur orgueil et leur fierté. Quand comprendrons-nous, que posséder l’arme atomique n’a plus aucun sens. Ces armes sont devenues comme les silhouettes pour effrayer les moineaux. Je réponds à une question qui me serait inévitablement posée : Devrons-nous alors rester les bras croisé et laisser faire ? Là je répondrais non ! : Tout d’abord il faut  faire la part des choses c’est-à-dire différencier les vrais terroristes qui recours à des moyens criminels pour s’enrichir, des autres qui eux réclament un droit bafoue. Ceux-là ne sont pas des terroristes!! Continuer d’ignorer leur juste cause ne fera qu’aiguiser leur volonté, et leur haine à recourir à des démonstrations, tel que se faire exploser, quitte à faire des victimes innocentes, parce qu’il ne leur reste que ce moyen-là. Pourquoi ne pas les écouter, étudier leur revendication, et leur trouver une solution qui leur rendra leur dignité, et leur droit à l’existence. A mon avis il est grand temps que les grandes puissances changent leurs fusils d’épaule, comprendre que tout le monde à les mêmes droit à l’existence, sans préjuger, sans différence ethnique. La politique médiocre des parties pris de certains dirigeants ne résoudra jamais les problèmes. De nos jours on ne peut plus faire taire les plus démunis, ni continuer à les ignoré, encore moins bafouer leur droit, leur machine est mise en marche, et plus rien ne l’arrêtera. Nous assistons à une guerre sournoise, beaucoup moins démonstratives que les guerres classiques. Les guerres d’aujourd’hui sont des guerres d’usure, qui sèment la terreur, et l’angoisse à chaque coin de rue. Personne n’est à l’abri, qu’il soit pauvre, riche, ou puissant. Ce que je propose c’est de créer  un tribunal international préventif, qui aura pour mission de prévenir et trouver des solutions  aux problèmes avant que ceux-ci ne se transforment en catastrophes, ou en crimes de guerre. Ce tribunal sera secondé par une force internationale qui veillera à l’application des mesures prises, quitte à utiliser la force, sans distinction aucune. Le tribunal international de la Haie, juge seulement les criminels après qu’ils ont perpétrés leur forfait. La plus grande bêtise commise par l’homme depuis la deuxième guerre mondiale fut d’accorder un droit de veto à cinq puissances soit disant pour faire pencher la balance du côté des grandes décisions justes, et veiller à leur application, Foutaises !! Aujourd’hui ces cinq pays qui soufflent le chaud et le froid sur le reste du monde, utilisent ce droit comme bon leur semble. Parlons aussi de se soit disant organisation des Nations Unis, arbitre des grands conflits, Foutaise !! 36.000 milles condamnations n’ont jamais étaient appliqués. Les représentants des pays membres, s’offrent des vacances à l’occasion de leur rencontre soit disant pour résoudre des conflits, payé par des contribuables, un peu le style club Med. A qui veulent–ils encore faire croire leur crédibilité.

 

M.Hermassi

Voir les commentaires

Les effets sur votre santé de votre posture aux toilettes

Publié le par M.Hermassi

singe-toilet.jpg Facilités pour déféquer, effets bénéfiques concernant les hémorroïdes voire le cancer du côlon: et si nous revenions à cette posture ancestrale?

   Peu avant Noël 1978, le leader du monde libre fut terrassé par une terrible crise d'hémorroïdes. La douleur était si vive que le Président Carter dut prendre un jour de repos. Quelques semaines plus tard, le Time Magazine demanda à un proctologue, Michael Freilich, d'expliquer la pathologie du président. «Nous ne sommes pas censés nous asseoir sur des toilettes», avait-il déclaré, «nous sommes censés nous accroupir dans la nature». Et il avait probablement raison.

Michael Freilich n'est pas le premier médecin à suggérer que la position assise, aux toilettes –un phénomène récent lié à l'invention de la chasse d'eau, en 1591– n'est peut-être pas bonne pour la santé. Dans les années 1960 et 1970, l'idée était même plutôt répandue. L'architecte Alexander Kira soutenait ainsi dans son ouvrage de 1966, The Bathroom [les toilettes] que la physiologie humaine était mieux adaptée à la position accroupie. Et selon le manuel de gastroentérologie de Bockus, datant de 1964, «la posture idéale de la défécation est la position accroupie, les cuisses repliées sur l'abdomen».

Des équipements adaptés à la position accroupie

Les apôtres contemporains de l'accroupissement font aujourd'hui leurs choux gras de la thèse voulant qu'une posture «plus naturelle» protègerait de toutes sortes de problèmes de santé, de la maladie de Crohn au cancer du côlon. L'inventeur Jonathan Isbit dirige une petite entreprise de commerce en ligne  proposant la Nature's Platform [plateforme de la nature] –un dispositif artisanal, coûtant 150$ (118€), qui se met autour des toilettes afin de les faire davantage se rapprocher d'un trou dans la terre. (Et a aussi intégré la citation de Bockus ci-dessus à la page Wikipédia sur la défécation). D'autres entrepreneurs vendent des produits similaires, comme le In-Lieu, le Lillipad, l'adaptateur de toilettes Evaco et, pour ceux qui ne veulent pas justifier la présence d'une plateforme d'accroupissement à leurs invités, il y a aussi ces toilettes japonaises à 688$ (543€) qui laissent les utilisateurs choisir entre plusieurs positions assises ou accroupies, de «l'accroupissement est-asiatique» au «siège reculé» (Vous ne comprenez pas tout? Regardez la vidéo.)

Ce qui pourrait ressembler à un gros tas d'arnaques en ligne s'il n'existait pas aujourd'hui plusieurs preuves empiriques confirmant l'hypothèse d'un effet de votre posture sur votre corps. Les affirmations les plus extrêmes sur l'accroupissement –qu'il protège du cancer, par exemple– restent à vérifier. Mais en ce qui concerne les hémorroïdes –un gonflement douloureux des veines du canal anal, et affectant un Américain sur deux– de nouvelles études montrent qu'il serait avisé de retirer vos fesses des toilettes.

Avant de pénétrer les données plus avant, passons en revue les mécanismes qui nous font aller aux toilettes. On peut contrôler sa défécation, jusqu'à un certain point, en contractant ou relâchant le sphincter anal. Mais ce muscle ne maintient pas tout seul la continence. Le corps a aussi besoin d'un virage entre le rectum – ou les fèces se forment – et l'anus – par où les fèces sont expulsées. Debout, l'inclinaison de ce virage, qu'on appelle l'angle ano-rectal, est d'environ 90°, ce qui exerce une pression vers le haut du rectum, et maintien les fèces à l'intérieur. Accroupi, le tournant se virage, comme lorsqu'un tuyau d'arrosage se libère d'un nœud, et la défécation devient plus facile.

Des effets bénéfiques incontestables sur les hémorroïdes

Les défenseurs de l'accroupissement soutiennent que les toilettes conventionnelles génèrent un angle ano-rectal mal adapté à la défécation. En s'accroupissant, disent-ils, nous pouvons arriver à une «évacuation complète» du côlon, libérant ainsi nos intestins de toxines nocives pour la santé. Mais il n'y a aucune raison de penser que de s'accroupir rendra la défécation plus complète, ou que la plupart des gens sont malades à cause de leurs côlons. Si l'accroupissement n'a qu'un effet bénéfique sur la santé, exactement comme Michael Freilich l'avait déclaré dans le Time, c'est au niveau de la prévention des hémorroïdes.

Les hémorroïdes peuvent être causées par la grossesse, l'obésité, ou le sexe anal passif. Mais la cause principale vient du fait de pousser pendant les selles. Une telle poussée augmente la pression dans votre abdomen, et fait se gonfler les veines irriguant votre anus. Chez les patients souffrant d'hémorroïdes, ces veines restent gonflées et se mettent parfois à saigner. En théorie, l'accroupissement peut éviter les hémorroïdes en facilitant la défécation, réduisant le besoin de pousser, et diminuant la pression abdominale.

Une évacuation des fèces plus rapide

Un médecin israélien, Dov Sikirov, a testé cette hypothèse dans une étude de 2003 publiée dans Digestive Diseases and Sciences [Maladies et Sciences digestives]. Pour ce faire, il demanda à plusieurs douzaines de patients de déféquer dans trois positions différentes: assis sur des toilettes de 40 cm de haut, de 30 cm de haut, ou accroupis au-dessus d'un récipient en plastique. Il demanda à ses sujets de consigner la durée de leurs selles, et de noter l'effort requis sur une échelle de 4 points, allant de «sans effort» à «difficile». Sikirov trouva que, accroupis, ses patients mettaient environ 51 secondes à déféquer, contre 130 assis sur les toilettes les plus hautes. Et, quand ils passaient de la position assise à l'accroupissement, les sujets avaient plus de chances de voir leur expérience se faciliter.

Ensuite, l'an dernier, un groupe de médecins japonais a étendu les découvertes de Sikirov en analysant ce qui se passe à l'intérieur du corps lorsque les individus s'accroupissent ou s'assoient. Pour une étude publiée dans la revue médicale Lower Urinary Tract Symptoms [Symptômes du bas appareil urinaire], six sujets ont rempli leurs rectums d'une solution de contraste et devaient libérer ce fluide soit assis, soit accroupis, tout en étant filmés par une vidéo à rayons X. L'analyse des images montra que l'angle ano-rectal augmentait de 100 à 126 degrés quand les sujets passaient de la position assise à l'accroupissement. Les chercheurs, qui avaient aussi surveillé la pression abdominale, trouvèrent que les sujets étaient moins prompts à pousser une fois accroupis.

Peut-on s'y adapter facilement?

Bien sûr, c'est une chose de montrer que l'accroupissement facilite la défécation et réduit le risque d'hémorroïdes. Mais c'en est une autre de réellement arriver à déféquer une fois accroupi. Mais est-ce vraiment si difficile? Pendant le gros de l'histoire humaine – soit plusieurs centaines de millénaires – nous nous sommes accroupis. Aujourd'hui, 1,2 milliard d'individus le font parce qu'ils n'ont tout simplement pas de toilettes à leur disposition, tandis que d'autres, souvent en Asie, au Moyen-Orient ou dans des régions européennes, utilisent des toilettes spécifiquement conçues pour y aller accroupi. Et pendant 28 ans – de sa première année à Yale, en 1970, jusqu'au moment où il conçu son premier prototype de Nature's Platform, en 1998 - Jonathan Isbit s'est «perché», comme il le dit lui-même, les pieds sur les bords du siège des toilettes. J'ai donc décidé de tester cette posture – tous les matins, pendant une semaine, après avoir avalé un bol de corn-flakes et une tasse de café.

A part le risque de basculer en arrière, il n'y a pas trop de danger à s'accroupir sur le siège de toilettes modernes. American Standard comme Kohler disent que des toilettes rivées au sol sont faites pour soutenir un poids allant jusqu'à 500 kg. (Cependant, aucune compagnie ne conseille de s'y percher.) L'American Society for Engineers [Société américaine des ingénieurs] exigent des toilettes murales qu'elles supportent 250 kg (document PDF). Mais l'accroupissement sur les toilettes ne convient pas à tout le monde. Même en me tenant à un porte-serviettes, la situation me semblait hasardeuse. Un pot de chambre ou un récipient en plastique auraient été plus faciles à utiliser, mais je ne possédais pas le premier, et le second me semblait un peu dégoûtant. Je me suis donc attelé, cette semaine, à pousser mon caillou – ou, plus précisément, rien poussé du tout: les selles semblaient sortir dès que je m'accroupissais. Mon cérémonial de 10 minutes passa à une, deux au pire, et au bout de quelques jours, mes genoux cessèrent de se plaindre.

La semaine a beau être terminée, je vais probablement continuer à m'accroupir. Au minimum, j'aurais gagné une heure dans la semaine. Ce dont je doute, par contre, c'est que l'accroupissement, même s'il diminue les hémorroïdes, devienne le nouveau truc baba-cool à la mode – à l'instar du jogging pieds nus, ou du régime de l'homme des cavernes. Les toilettes assises, à court terme, sont plus confortables que les toilettes à la turque que vous pouvez parfois trouver en Europe. En fait, depuis le combat de Jimmy Carter contre les hémorroïdes, le siège des toilettes n'a pas cessé de gagner en hauteur, poussant l'angle ano-rectal dans la mauvaise direction. Les modèles standards, de 35,5 cm entre le sol et le bord, doivent aujourd'hui lutter contre des toilettes «hauteur confort» dont la tour s'élève à plus de 43 cm du sol. Les Américains, aujourd'hui plus gras que jamais, ont déjà du mal à se relever de leurs sièges, alors du ras du sol...

Daniel Lametti

Traduit par Peggy Sastre

Photo: Julian, un singe domestique utilise des toilettes à La Pintada, en Colombie, en 2007.  REUTERS/Albeiro Lopera

 

Voir les commentaires

Albi: des défenseurs des animaux simulent un "gavage" humain!

Publié le par M.Hermassi

739575485-albi-des-defenseurs-des-animaux-simulent-un-gavag.jpgSylvie et Dominique sont deux militants de l'association "Pour une éthique dans le traitement des animaux" (Peta).

 

   La scène se passe dans une rue piétonne et devant le magasin Alby foie gras. La femme est enfermée dans une sorte de cage grillagée. L’homme verse une bouteille en plastique remplie de maïs dans un entonnoir dont le bout est dans la bouche de la dame, rapporte La Dépêche.

Mais pourquoi font ils ça ? C’est pour dénoncer le gavage des animaux et les cages étroites dans lesquelles ils ne peuvent pas bouger, précise ce journal.

La responsable de Peta ne nie pas que le foie gras "soit un met délicieux", mais elle veut faire remarquer les souffrances qu’on inflige aux canards et aux oies pour sa production. Pour elle, le gavage, c’est comme si on faisait avaler 15 kg de spaghettis à un homme !

La gérante de la boutique qui appartient à une société qui transforme près de 3000 canards par semaine, ne voit là "qu’une mise en scène burlesque et ridicule menée par des idéalistes manipulés par les Anglo-saxons qui ne veulent pas de nos produits".

Elle trouve aussi "que c’est désolant".

Sûr que les Français (qui en ont les moyens) ne semblent pas prêts à renoncer au foie gras !

Et, vous, mangez vous du foie gras ? Etes-vous contre ?

 

Voir les commentaires

Sofia Vergara, bouleversante, parle de son cancer, épaulée par Marcia Cross et la future maman Christina Applegate !

Publié le par M.Hermassi

1015484312-sofia-vergara-bouleversante-parle-de-son-cancer-.jpg Ce vendredi 10 septembre, les stars se sont réunies à Los Angeles pour le Téléthon américain consacré à la lutte contre le cancer, Stand Up 2 Cancer. Plusieurs dizaines de stars se serrent les coudes, chaque année, pour encourager le grand public à faire des dons afin d'aider la recherche contre le cancerEt hier soir, que de beau monde ! De Christina Applegate enceinte (qui s'est battue contre un cancer du sein, en 2008) à la sublime Sofia Vergara, touchée il y a une dizaine d'années d'un cancer de la thyroïde.

Cette dernière a déclaré à l'occasion de son passage devant les journalistes : "Le cancer a été une expérience de vie extrêmement difficile pour moi. Ça a radicalement changé mon mode de vie et je n'accorde plus d'importance à des futilités. Ça remet le pied sur Terre et ça rappelle quelles sont les priorités dans la vie", s'estimant très heureux d'avoir pu venir à bout de la maladie.

Marcia Cross, qui s'est toujours investie dans la lutte contre le cancer, et dont le mari Tom Mahoney vient de combattre un cancer de la gorge, faisait partie des premières à répondre à l'appel de Stand Up 2 Cancer.

Aujourd'hui, elle tient à aider son prochain et a ainsi croisé des célébrités telles que Cindy Crawford, l'actrice Vanessa Hudgens, les comédiens David Boreanaz et Rob Lowe, ou encore Mandy Moore dont on n'avait plus de nouvelles depuis des lustres.

Les Britanniques Leona Lewis et Kelly Osbourne avaient, elles aussi, fait le déplacement pour apporter leur soutien à cette noble cause.

Stand up 2 Cancer n'est autre que le Téléthon majeur diffusé aux Etats-Unis : des personnalités telles que George Clooney, Stevie Wonder, Will Smith, Michael Douglas, qui vient de révéler qu'il était atteint d'un cancer de la gorge, ou encore le président Barack Obama en personne ont adressé des messages afin de booster les promesses de dons.

En 2008, le premier Stand up 2 Cancer avait permis d'engranger 100 millions de dollars pour lutter contre le cancer

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>