Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 idées reçues sur l’influence de la lune sur notre santé

Publié le par M.Hermassi

Accusée de provoquer les accouchements, de causer l’insomnie, de faire pousser les poils et (même !) de faire sortir les loups-garous de leur tanière, les idées reçues concernant l’influence de la Lune sur notre santé ont encore de beaux jours devant elles… On vous propose un tour d’horizon des plus répandues

La pleine lune nous rend plus violents

La pleine lune nous rend plus violents

Les soirs de pleine lune, les hôpitaux, les services d’urgence et les professionnels de santé sont sur le pied de guerre : 64% des médecins et 80% des infirmières sont en effet persuadés que ces moments sont plus propices aux « comportements à risques », selon un sondage mené en 1987… En clair, lorsque la Lune est ronde dans le ciel, on aurait davantage tendance à laisser libre cours à nos instincts primitifs, façon loup-garou. 
La croyance populaire veut notamment que, les soirs de pleine lune, le taux de suicides soit particulièrement élevé. Si certains adeptes de cette théorie évoquent un soi-disant effet de la luminosité (plus élevée quand la pleine lune pointe le bout de son nez), d’autres supposent que c’est l’attraction lunaire qui donne le coup de grâce aux suicidaires, quand d’autres encore avancent des raisons plus ou moins mystiques à ce phénomène. 
Mais en 2012, une étude (rapportée dans le General Hospital Psychiatry Journal) s’est très sérieusement penchée sur la question : en comparant les données de deux hôpitaux canadiens entre 2005 et 2008, des chercheurs ont calculé que, s’il y avait en moyenne 190 admissions pour troubles psychologiques lors des nuits de pleine lune, il y en avait également 192 en nouvelle lune et environ 170 pour les deux quartiers… Ces travaux font écho à une autre étude, celle-là menée en 1987 : deux scientifiques avaient alors découvert que les soirs de pleine lune, le nombre de crimes, suicides, violences conjugales, admissions en hôpital psychiatrique ne variait que de l’ordre de 0,03%. Rien de remarquable là-dedans !
Mais s’il n’y a pas d’ « effet pleine lune » sur les suicides, il semblerait bien que l’heure de la journée, elle, ait un impact sur les personnes suicidaires : en effet, selon des récents travaux américains, les suicidaires auraient davantage tendance à passer à l’acte entre 2 heures et 3 heures du matin. Pour prévenir les suicides, mieux vaut donc surveiller l’horloge que le ciel…

 

 

Topsante

5 idées reçues sur l’influence de la lune sur notre santé

Commenter cet article