Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revivez l'histoire de l'Univers grâce à une simulation unique

Publié le par M.Hermassi

Comment faire pour comprendre l'univers quand de nombreux de ses recoins sont presque impossibles à observer ? Et bien la simulation prend le relais. Illustris, la dernière venue, couvre 13 milliards d'années d'évolution d'un univers virtuel.

Illustris est la simulation d'univers la plus complète jamais réalisée.

Si vous êtes un fan des jeux vidéo dans lequel on peut incarner une civilisation sur des millénaires, la dernière simulation livrée par le MIT va vous faire tourner la tête : elle contient un univers entier sur 13 milliards d’années. Dans une étude publiée le 7 mai dans Nature, les chercheurs ont dévoilé leur ambitieuse réalisation, nommée Illustris, et les conclusions qu’ils espèrent en tirer. "Notre programme prend en compte les lois de la nature, la gravité, la formation de supernovas, les trous noirs et fait évoluer l’univers jusqu’au présent", déclare à Popular Mechanics le co-auteur de l’étude Shy Genel, post-doctorant au centre Harvard-Smithsonian d’astrophysique. "Nous avons pour la première fois une simulation qui couvre une large fraction de l’univers, mais qui a aussi une assez bonne résolution pour pouvoir regarder la structure interne des galaxies", poursuit-il. Aller aux delà des limites de la lumière La simulation débute 12 millions d’années après le Big Bang et couvre 13 milliards d’années, ce qui la fait presque aboutir à notre époque. Une telle carte d’un univers virtuel permet aux chercheurs de se faire une idée de phénomènes inobservables. Les astrophysiciens sont en effet limités car ils travaillent à partir de la lumière des étoiles, souvent très faible pour les cas les plus anciens et distants. D’autres simulations ont été déjà été mises au point mais aucune n’a apporté autant d’espoir et de satisfaction que celle-ci. Les chercheurs peuvent y observer les mouvements simulés des gaz, des trous noirs et de la matière noire. Cette dernière, qui forme 80% de la masse de l’univers selon les chercheurs, intrigue énormément la communauté scientifique. Des mystères à percer Des bandes de matière noire devraient entrer régulièrement en collision entre elles, et emporter avec les galaxies qui y sont incrustées. Or ce n’est pas ce qui est observé dans la réalité et les chercheurs veulent comprendre pourquoi les galaxies n’entrent pas davantage en collision. Pour l’instant la simulation a encore besoin d’être améliorée et les chercheurs vont l’affiner en la faisant correspondre davantage aux observations. Plus la simulation concordera avec ce qui est connu, plus elle a de chance d’être fidèle à ce qui ne l’est pas encore.

 

Maxisciences

 

 

Commenter cet article